Articles

Rimes prosaïques, collage et poème de Jean-Louis Macé

Image
Voici un nouvel écrit de Jean-Louis Macé dont vous avez déjà apprécié la plume à sa juste valeur. rimailles ? Roman ? Lisez et vous saurez...😉Le montage est aussi de lui, bien sûr.
Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, allez sur les autres liens joints, vous ne le regrettez pas... et ceux qui le connaissent auront aussi plaisir à le relire. Un petit commentaire fait toujours plaisir à l'auteur, déjà merci pour lui.

Fran Nuda


RIMES Prosaïques
L’homme prenait soin de ses pieds Car il aimait rimailles Plongeant sa plume dans l’encrier Et sur la page gribouiller Il aimait chatouiller la muse Avec les mots s’amuse Sa pensée fuse*et ses idées infusent D’alexandrins en quatrains Par petites touches il dépeint De l’âme les desseins De ses contemporains Sa muse explose De ses rimes elle a une overdose Et lui propose Essaie donc la prose Ce que tu me dis m’attriste Tu m’invites toi mon inspiratrice A étaler des mots sans versifier Tel un vulgaire gratte-papier Gratte-papier peut-être Mais tu devrais le re…

PLUME, récit initiatique, Fran Nuda

Image
'' J’aime les livres de Fran Nuda car ce sont des romans intelligents… toutes ses histoires nous entraînent dans le tourbillon de la vie et nous poussent à réfléchir sur nous-mêmes et le monde qui nous entoure. A découvrir sans modération et à relire à chaque étape de notre vie, avec un œil nouveau... ''
Sylviane Donnio, auteur aux éditions L'école des Loisirs et Mijade.



En route pour l'expo marathon de Joyce, artiste-peintre belge

Image
4 février - non pas dernier - naissait une petite fille dont les parents ne soupçonnaient pas encore les talents futurs. Et si l'âge s'est quelque peu installé dans son corps comme pour tout un chacun, son esprit, lui, est resté vif, son oeil exercé ne rate aucun détail et le reproduit avec une acuité qui m'épate toujours. Son style est reconnaissable parmi d'autres et voir son exposition en octobre dernier au Mont Saint-Aubert en Wallonie fut un délice de chaque instant... enfin sauf l'installation tardive et épique qui, à lui seul, eût valu un film... comique ! Joyce me comprendra...😄Et puis cette expo n'aurait pas été ce qu'elle fut si notre amie Syl, artiste-peintre aussi - ne nous avait pas rejointes... 3 jours de rire, de champagne - merci Yves -, de beauté, d'art et de ventes qui plus est pour notre Joyce. Dernière chose : j'ai une profonde affection pour cette jolie personne...
Fran Nuda




Pour en savoir plus sur l'artiste, voir aussi :
Cors…

Happy birthday !

Image
3 février d'une année que je ne citerai pas car je suis une personne discrète qui n'irait pas annoncer la date anniversaire d'un ami qui ne le souhaite pas... sauf que là, l'ami dont il est question avait laissé traîner sur FB sa date anniversaire avant de l'effacer il y a peu... c'était sans compter  sur l'attention que je porte à mes amis et lui, ici présent, en est un, vrai ami. Donc, qu'il le veuille ou non il a droit à ma petite bafouille sur mon blog... et puis c'est mon blog, je fais ce que je veux dirait une autre amie commune, Syl, pour ne pas la nommer et parce que je suis discrète comme dit plus haut. Mais j'en reste là car aujourd'hui, c'est le jour de Aqr Alpha ou plus exactement, Gilles ; alors se glisse une petite question : sera-t-il toujours mon ami après ? 😏
Fran Nuda








Voir aussi  sur ce blog pour en savoir plus sur celui qui ne veut pas que l'on sache que c'est son anniversaire aujourd'hui :
De nœud en nœud..…

Amitié, quand tu nous tiens...

Image
6 janvier 2019... Sylvie, as-tu vu cette petite ridule encore discrète qui vient de se glisser subrepticement à côté de celle déjà visible et profonde, à droite, là, juste au coin de la bouche... ça, c'est de passer trop de temps à rire... Mais avec ou sans ride,  - et j'en ai plus que toi puisque je suis ton aînée - je ne peux que te donner à lire ceci de François CHENG, dans  L'éternité n'est pas de trop, et qui te concerne au plus haut point : " Les êtres qui s'aiment vraiment
ne sont limités ni par l'espace ni par le temps
ils sont liés par l'âme
un lien bien plus intime
plus inséparable que celui du corps. ''






Maître Sylvie, devant son chevalet, penchée
tient dans sa main droite un couteau.
Maîtresse Fran, par l'ouvrage, attirée
se tient cachée derrière son dos.
" Que cet ouvrage est beau ! 
Et ce rouge mêlé au noir corbeau ! "
pense-t-elle un peu trop haut.
A ces mots, Maître Sylvie se retourne
et, en colère, la menace de son couteau.
"…

Passage de l'an 18 à l'an 19

Image
Ah ! Cette unité de temps qui n'en est pas mais qu'il nous plaît de croire, une fois, dans l'année, sur la Terre ; tous unis, tous festifs, tous factices... ou pas... Bref,une valse à tous les temps, partout sur la Terre... ou presque ! pour ce passage obligé : alcool à outrance, voeux les meilleurs, puis gueule de bois du jour de l'an... et puis, ça repart : boulot, dodo, boulot, dodo, le train-train du quotidien... l'ennui, la joie, la peine, l'ennui, la joie, la peine... la condition humaine se fiche de l'an neuf et poursuit sa destinée... Je vous plombe l'ambiance ? Bé quoi ? La fête, la joie c'est dans le coeur, chaque jour, quoi qu'il arrive, la joie d'être vivant, vibrant, malgré les aléas de la vie que tout un chacun traverse, un jour ou l'autre... ou les deux... le temps d'apprendre à vivre, à s'aimer, à aimer vivre, avant de s'en aller, le coeur léger d'avoir pleinement vécu... Voilà la vraie fête que tout un ch…

La vie, les gens... avec Syl peintre et Jung

Image
C'est librement que je me suis permise d'associer à la vidéo des toiles de Sylvie, ces extraits du livre : L'Âme et la Vie de Jung... le livre est conséquent et le choix difficile, mais les événements que nous traversons en France a quelque peu orienté mes choix et n'engage, à la lecture, que moi... ce blog est une plateforme d'échanges où la diversité, sous toutes ses formes, s'exprime dans le respect de tout ce qui constitue la vie, et notamment des gens, de part et d'autre... c'est ainsi que notre artiste peintre nous livre son regard, sans aucun jugement, ni discrimination, sur eux et sur la vie, sans en extraire ce qui pourrait déplaire et tronquer alors le regard de chacun, en commençant par le sien. Ce qui la guide sur  la toile c'est un projet de l'âme que l'artiste  interprète et nous livre... l'esprit du temps...
Fran Nuda





Extraits de  L'Âme et la Vie, de Carl Gustav Jung :

 Epigraphe de Goethe :

Les discours oscillent de-ci, …

Ivres paradis, bonheurs héroïques, Boris Cyrulnik, extrait

Image
Bien sûr ce n'est pas un hasard si, ce matin, je saisis ce livre lu il y a peu, et que naturellement se présente sous mes yeux cet extrait qui prend tout son sens, au vu des événements actuels en France, mais aussi au vu de ce qui, dans le quotidien, agit inlassablement dans les relations humaines... choisir de ne pas attiser le feu qui brûle, choisir de faire naître la flamme qui éclaire, qui vacille mais résiste à l'air du temps, ce temps compté car il lui faudra un jour s'éteindre et elle le sait, la flamme, elle accepte l'ordre des choses, des choses de la vie.  En silence, sans éclat, préserver en soi cet espace de liberté, et ne jamais se soumettre, sans heurt, ni esclandre, ni cri de désespoir, juste désobéir parce que c'est ça, mon choix, ni héroïne, ni martyre, ni suiveuse, ni meneuse ; seule dans mes choix. Ainsi fut fait aussi dans le choix de cette toile de  mon amie Sylvie sans que ce soit le fruit du hasard.
Fran Nuda 

Haïshas d'automne, 2017, 2018, Fran Nuda, video

Image
Pourquoi  j'aime cette forme courte de poésie japonaise... déjà, je dirais pour son extraordinaire capacité à déplier l'éventail des sens à la lecture, en si peu de mots, et c'est ce que je recherchais : dire beaucoup en peu de mots, en offrant au  lecteur un espace  de libre  interprétation. Le haïku, cette fulgurance qui traverse notre quotidien... Le haïsha, lui,  donne autant de place au haïku qu'il en donne à la photo d'où la nécessité qu'ils ne disent pas la même chose pour faire jaillir une troisième voi(e)(x) qui appartient alors au lecteur... et c'est en cela qu'il me plaît particulièrement... Ces haïshas datent de l'an dernier, pour la plupart, d'autres, de cette année...

Fran Nuda







Quelques haïkus d'hiver... d'avant...


HAÏKU : Ce petit rien du jour, pour le définir en peu de mots comme il le fait lui-même puisqu'il a pour caractéristique de  s'écrire en 17 ou 18 syllabes au maximum - souvent en 5/7/5,  sa forme la…

Paradoxe humain...

Image