Articles

L'auberge espagnole, Anglet juillet 2019

Image
Qu'il est bon de vivre de tels moments de partage, dans la chaleur non seulement de l'été mais  aussi et surtout celle de l'amitié. Il est des soirées où tout est beau, simple et beau. Quelques verres, quelques tapas, plusieurs générations réunies, et que la fête commence ! Chez Nicole et Thierry, on est très bien reçus, non seulement par les propriétaires du lieu mais aussi par toute la petite famille   presque au complet, comme ça, un soir d'été, sans autre raison que celle du plaisir d'être ensemble... c'est l'auberge espagnole ! Olé !
Fran Nuda













 Un temps de vacances qui plus est particulier pour moi, pour une raison plus personnelle qui m'a fait choisir ce poème qui, à sa façon, l'évoque, et j'en resterai là, mais il y a sur la vidéo un indice qui pourrait éclairer les plus curieux d'entre vous...


Vacances
Tiède est le vent
Chaud est le temps
Fraîche est ta peau
Doux, le moment

Blanc est le pain
Bleu est le ciel
Rouge est le vin
D’or est…

Mu, le maître et les magiciennes, A. Jodorowsky

Image
Un livre coup de poing mais dans un gant de velours tant j'ai été saisie à la lecture de cet ouvrage qui a ouvert en grand les vannes encore sans doute hésitantes ou timides en moi, il y a déjà plusieurs années. Il est des livres AH ! qui vous ouvrent des horizons insoupçonnés mais qui, pourtant, en vous, trouvent immédiatement une résonance. Ce livre-ci est de ceux-là, mais il est loin d'être le seul tant les livres ont été pour moi source d'éveil, de bonheur absolu, de plénitude et d'enseignement, pour cheminer au mieux dans cet univers de la connaissance de soi qui, pour moi, est le plus beau voyage, certes, intérieur, mais si porteur vers la beauté des choses, de ce Tout qui nous échappe et peut-être est-ce là la source de cet enchantement mais je laisse la parole à Jodorowsky qui, lui-même donne la parole, dans cet extrait, à Ejo Takata, , moine zen et maître de Jodorowsky. J'ai choisi d'associer une toile de cet artiste et ami que j'admire : Ricou.G d…

De PLUME à LA VIE SANS FIN, Fran Nuda

Image
Deux ouvrages, un tourné vers la vie intérieure de PLUME qui remonte le fil de son histoire et l'autre  vers la vie extérieure, la vie des gens ordinaires souvent pas si ordinaires que cela... et c'est là que ces deux ouvrages se croisent : dans la singularité des personnages. Il me plaît d'explorer l'âme humaine dans sa dimension la plus intime, là où se cache l'essentiel de l'être. Explorer avec lucidité et générosité... Ni jugement, ni manichéisme qui n'apportent rien à la vérité de chacun mais bien plutôt un voyage intérieur dans les tourments, les méandres de ce qui nous échappe le plus souvent. C'est là précisément qu'il me plaît de voyager au fil de la vie. Ni rêve ni cauchemar... " La lucidité est la blessure la plus proche du soleil " disait René Char... Et c'est de cet interstice que j'ai écrit ces deux ouvrages, notamment...

Fran Nuda



à propos de cet ouvrage sur Bretagne 5, " Un auteur, une voix ", c…

Le Beau, l'Amour et l'Inachevé... Passagère du silence,F. Verdier et Syl Peintre

Image
Le Beau... comme une nécessité, celle du coeur et de l'esprit, la source même de l'Art... l'intelligence spontanée de la Vie... Comment ne pas penser, notamment, aux Arts Premiers ? Mais partons en Chine avec Fabienne Verdier, Passagère du silence, titre du livre dont voici un extrait, certes pas très récent mais atemporel... tout quitter du jour au lendemain pour aller chercher, seule, au fin fond de la Chine communiste, les secrets oubliés de l'art antique chinois... était-ce bien raisonnable ? De cette expérience unique sont nés ce témoignage et une oeuvre personnelle fascinante qui marie l'inspiration orientale à l'art contemporain. Cette toile de Syl peintre, hors de sa zone de confort, dit-elle, m'a paru en résonance avec ce qui est dit ici de la peinture ; ça n'engage que moi mais c'est ainsi ! Il y a ici du naïf et de l'enfantin, une fraîcheur, avec toutefois un supplément d'âme qui nous entraîne dans l'incommensurable... Et si c…

Veleta, Girouette, poème de Lorca, photo de Soiz Paris

Image
El viento y la veleta... le vent et la girouette et puis, Lorca... je ne pouvais faire abstraction de ce grand poète espagnol sur ce blog étant hispanisante et considérant cette langue comme celle que je me suis donnée pour me mettre au monde...  Il se trouve que  mon amie Soiz a joint ce poème à sa photo sur FB et m'a autorisée à la publier ici... Toutefois il me fallait trouver ce poème dans sa langue d'origine et c'est chose faite... toi qui passes par là, gira, tu tambien, al viento del Sur con Lorca... Buen vuelo !

Fran Nuda

Veleta



Viento del Sur,
moreno, ardiente,
llegas sobre mi carne,
trayéndome semilla
de brillantes
miradas, empapado
de azahares.
Pones roja la luna
y sollozantes
los álamos cautivos, pero vienes
¡demasiado tarde !
¡ Ya he enrollado la noche de mi cuento
en el estante !
Sin ningún viento,
¡hazme caso !,
gira, corazón;
gira, corazón.
Aire del Norte,
¡oso blanco del viento !
Llegas sobre mi carne
tembloroso de auroras
boreales,
con tu capa de espectros
capi…

Walking Alone and To be Happy ? That's the Question

Image
I'm happy alone...  et ce, depuis toujours... Donc, voilà... Je m'entends bien et vis en harmonie avec celle que je deviens, depuis déjà quelques  bonnes dizaines d'années... Le jour où ça n'ira plus, je me quitterai... Alors il m'a paru intéressant de vous poser la question ou plus exactement que vous vous la posiez vous-même... article trouvé sur le site SANTEPLUSMAG.COM et dans lequel je me reconnais pleinement, d'où sa présence sur ce blog...
Fran Nuda


La solitude est souvent reliée aux états dépressifs et anxieux. Elle peut en être un symptôme reconnu mais pas révélateur, car des personnes choisissent d’en faire un mode de vie. Ils préfèrent la compagnie de leur propre personne, se recentrer sur eux-mêmes et profiter sereinement du flux de leur pensée. Si vous faites partie de ces gens qui préfèrent la marche en solitaire, cet article vous dévoilera ce que cela révèle à propos de votre personnalité. Depuis votre tendre enfance, vous êtes tenus de so…

Halleluyah, Haendel, L'orgue et les mots de Cello

Image
Aujourd'hui, nous allons faire un tour dans le passé... en musique... avec Haendel, l'orgue et les mots de Cello. Mais qui est Cello, me direz-vous ? Je la connais depuis très peu sur FB mais ce texte m'a véritablement interpellée par son authenticité et j'aime l'authenticité, surtout lorsqu'elle se décline en musique ou en danse. Et puis écouter cet instrument devenu désuet, rare et pourtant... Alors mettez-vous à l'écoute des mots de Cello, au son de l'orgue et de Haendel...  J'ai choisi une autre vidéo que celle choisie par Cello, avec changement de musique  et d'artiste musicien mais l'orgue y est à l'honneur... Jouissance de l'ouïe ! Halleluyah !

Fran Nuda

// Musicalement 
Je me rappelle de ce temps où je pianotais avec mes pieds. J’étais adolescente et mon professeur de piano m’enseignait l’orgue. J’ai oublié bien des noms liés à cet instrument fascinant. Peut-être qu’un jour m’y plongerais-je à nouveau. Dans les reliquats d…

Matrissia project : Sammy Samson et Adama Keita

Image
Je les ai rencontrés au Bateau-Lavoir à Nantes, un lieu convivial, ouvert à tous vents musicaux et du vent il y en avait ce soir-là... mais quel voyage ! Voici au piano l'afro jazz conversant avec la kora, instrument emblématique s'il en est de la culture mandingue. Il y a ce jeune et déjà très talentueux joueur de kora, Adama Keita et au piano Sammy Samson, infatigables tous deux, faisant pour notre plus grande joie, résonner dans une harmonie bienveillante, bienfaisante et ardente leur instrument. Je vous offre cette petite mise en bouche ici mais là-bas, au Bateau-Lavoir, ce fut un véritable festin musical de presque deux heures non-stop, le tout avec une simplicité et une modestie propres à ceux qui savent combien tout est dans le voyage, encore et encore et encore, jamais arrivés, toujours en marche... Longue vie à Matrissia Project ! Et surtout affaire à suivre...
Fran Nuda



Ma fille Mako est née au son de la kora que jouait son père pendant qu'elle et moi travaillion…

A love story, tableau de Alex Platt, texte de Carmen Pennarun

Image
Voici une histoire d'arts croisés comme je les aime... d'abord une love story, magnifiquement peinte par Alex Platt... toile offerte par l'artiste à l'écriture de chacun... un de ces écrits a attiré mon attention tant elle résonne avec la toile, celui de Carmen penn Ar Run : un très beau tout, je trouve. Après l'accord des deux artistes et  après avoir sollicité Abia Dasein, poète, pour sa traduction anglaise, voici pour vous une bien belle LOVE STORY... Pensez à cliquer sur les liens de chacune pour découvrir leurs oeuvres mutuelles.

Fran Nuda

A Love Story

Tableau d'ALEX PLATT

Une Histoire d’Amour

(Texte de Carmen Pennarun écrit d'après ce tableau)

Durant toutes ces années, chacune de mes pensées était une lettre adressée à ce corps fantôme, sensible autant que mon propre corps amputé de ta présence, mon amour. On me disait d'oublier, de donner un autre sens à mes jours, mais cela était impensable, car tu étais mon tuteur et nous nous échappions cha…

Et pendant ce temps, Nicole Elbert peint...

Image
Anglet, la plage, l'océan et Nicole... Nicole Elbert, artiste-peintre amateur - dans le sens noble du terme... ah ! C'est aussi mon amie... aujourd'hui, plus qu'hier et bien moins que demain 😘... Nous avons réalisé d'un commun accord cette petite vidéo sans aucune prétention, juste le plaisir du partage... partage de ce temps intime que celui de peindre une toile et je remercie une fois encore ici, Nicole de nous offrir ce temps habituellement solitaire de création. Un très beau cadeau qu'elle nous fait là, en attendant celui de découvrir la toile terminée mais chut ! C'est encore trop tôt... il faut du temps pour une peinture à l'huile, comme nous le dit Nicole à qui je laisse la parole... Et pensez à la suivre sur sa page pro FB, pour découvrir la variété de sa palette et la toile terminée d'ici peu...
Fran Nuda

(3) L'étoil's de Nicole - Accueil




 Une rencontre amoureuse
L'artiste moderne, peintre, sculpteur, musicien, danseur, est comme…

Oldarra, l'esprit du Pays Basque, chants

Image
Voici ce que j'appelle une petite mise en bouche du Pays Basque... découverte du pays mais surtout aussi de l'accueil de mes amis basques en y incluant le cercle familial et amical. Mais vous en saurez plus lors d'une prochaine publication et video perso. Aujourd'hui, je vous laisse goûter à loisir deux videos de YouTube de la chorale OLDARRA dans laquelle chante le mari de Nicole Elbert, Thierry, pour ceux qui le connaissent, vous le reconnaîtrez, pour les autres il est là quelque part mais chut ! Encore un peu de patience... vous le découvrirez de près sur la prochaine publication. Maintenant laissez-vous prendre par ces voix basques et goûtez les embruns de Biarritz puis entrez dans la danse Ah... je me suis permise ce petit haïku.😌
Fran Nuda





                                                                                      Le chant de la terre ~                                                                                       l'esprit de la langue basque …

Les copains de la La Ruelle, toiles, collectif d'artistes

Image
Ce devait être pour mon anniversaire qu'ils situaient le 13 janvier... Me voir en bête à cornes ? Franchement, Sylvie, tu plaisantes... ;) non je suis fluide comme l'eau étant née le 13 juillet soit aujourd'hui. Je vous mets  donc à l'honneur, ce jour, et vous remercie encore une fois pour ces magnifiques toiles qui trônent dans mon couloir pour 8 d'entre elles... Sachez que vous m'avez fait une de mes plus belles et totales surprises de ma vie, sachant que tout ça se passe en plus sur FB... Qui l'eût cru ? Sans doute est-ce la qualité de vos personnes, chacune, qui donne cette qualité de lien que nous avons... Je vous aime..Cette ruelle est celle où mon amie Maya avait une petite maison et en sortant de chez elle, ce jour-là,  la lumière  était exceptionnelle et tant à son image. Lui rendre hommage, ici, comme vous l'avez fait me touche d'autant plus profondément qu'elle nous a quittés de façon si brutale depuis déjà quelques années,  justement…