Cet absent-là, Livre de Camille Laurens, extrait


J'ai croisé les regards de deux photographes avec un extrait du livre de Camille Laurens qui interroge l'absence, à travers le portrait, la photographie ; j'y joins aussi ce portrait de Filip van der Cruyssen, en écho au texte.

 


Filip van der Cruyssen
          









Henri Cartier Bresson, photographe
 On se souvient comment Flaubert ouvre la rencontre entre Frédéric Moreau et Mme Arnoux dans l’Éducation sentimentale -  par cette phrase qui concentre en elle toute la foudre amoureuse, son épiphanie : ''Ce fut une apparition.'' 
L'objet aimé - l'objet, c'est-à-dire l'obstacle, ce qui stoppe la course négligente des yeux, ce qui est littéralement jeté là pour capter le regard - l'objet aimé apparaît comme Dieu dans l'Ancien testament, nimbé d'une lumière glorieuse, inconnue. 
L'éblouissement est aussi un ébahissement : on n'a jamais vu ça. Puis le regard accommode, l'apparition prend forme et se fait apparence, l'auréole floue devient découpe folle, on n'a plus d'yeux que pour elle.




Robert Doisneau, photographe


Flaubert écrit cette page au moment où naît à peine, après les daguerréotypes, la photographie.
 Or il y a pour moi une sorte de parenté intime entre cette technique et l'expérience de l'amour - en tout cas dans l'art du portrait. Il faut de l'amour pour saisir un visage, l'amour est ce qui rend visible. Et qu'est-ce qui nous intéresse, à part être sous le regard ? Qu'est-ce qui nous blesse, sinon la transparence où nous sommes laissés ? Rien ne nous manque jamais que la foi des visionnaires et le don du visage : si nous pouvions seulement, ne serait-ce qu'une fois, céder au mystère de l'apparition -  si nous pouvions oser ce geste mystique et fou : croire nos yeux. Qu'est-ce qu'être aimé, dis-le moi, sinon apparaître - je suis là, regarde-moi -, apparaître, oui, être à part.




















                                              




Commentaires

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Tears for trees