Prémices d'Ô rage, haïkus

Un petit jeu amoureux et humoristique en haïkus parce qu 'il s'agit bien d'un ici et maintenant, ce qui est la matière première du haïku, d'après un de ses plus grands maîtres, Bashô... alors pourquoi ne pas risquer cette fantaisie ? Consultez aussi La séduction, quel Art ! et Au fil du temps, l'un précédant celui-ci et le dernier terminant la saga.... fantaisie sous forme de haïkus sans prétention aucune...😉

Fran Nuda





Ô Rage !

A portée de main
la pulpe de leur désir
~ orange pressée.


~~~~~~~~~~~~~


 Alerte à canicule ~
dans le va-et-vient des langues
deux mille nuances.


~~~~~~~~~~~~~


Au bout de ses doigts
sa peau frémissante
~ laisser-aller dans les arbres.


~~~~~~~~~~~~~


 Au bout de ses lèvres
le contour de ses formes
~ le vent devient fou.


~~~~~~~~~~~~~~


 Le sourire horizontal
de la vieille dame
~ les feuilles frissonnent


~~~~~~~~~~~~~~


 Moiteur dense des corps
souffle court de l'homme
~ l'air irrespirable


~~~~~~~~~~~~~


 Le mordant à sang
du bout des cils elle sourit
~ premier coup de tonnerre.


~~~~~~~~~~~~~~~
En miroir l'éclat de l'azur
de leurs yeux éblouis
~ l'éclair dans le ciel


~~~~~~~~~~~~~~~ 


Sublime danse acrobatique
du septième ciel
~ ultime caresse


~~~~~~~~~~~~~
La vieille dame impassible
d'un geste se coiffe
~ le petit chien jappe


~~~~~~~~~~~~~~
Trois coups de tonnerre
deux trombes d'eau drue
~ avant le silence


~~~~~~~~~~~~~~


 Soudain aux narines ~
l'odeur mouillée de l'herbe
à celle des gaufres.


~~~~~~~~~~~~~


 En terrasse, Tino ~
'' y'a d'la joie, bonjour, bonjour
les hirondelles... "


~~~~~~~~~~~~~
Ivresse et plaisir ~
jusqu'au bout de leurs orteils
le goût de l'autre
~~~~~~~~~~~~~
En chœur dans le parc
le cantiques des cantiques
~ le chant des oiseaux...



                                                             https://www.sylvieflamandpeintre.fr/

Prémices d'orage sur la Mer Rouge, Sylvie Lorimier Flamand



Commentaires

  1. Magnifique duo toile et haïkus.Je ne l'avais pas vu ! Bravo les artistes.

    RépondreSupprimer
  2. C’est un grand honneur de figurer sur ton blog . Cette toile était pour toi et je suis extrêmement ravie que tu ne t’en lasses pas. Elle est unique car aucune du même style, un peu comme toi .... et rayonne grâce à tes mots .
    Bisous mon amie , un grand merci 😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une toile dont on ne se lasse pas et une de mes préférées... de loin, de mes acquisitions... c'eût été dommage de ne pas la peindre... vraiment merci de savoir aussi bien peindre, force, profondeur, couleur, un trio gagnant non dépourvu de technique qui plus est !

      Supprimer
  3. J adore ses haïkus tellement beaux et bien écrit en plus accompagné de ce tableau plein de poésie avec une petite pointe de sensualité par cette teinte flamboyante où l on pourrait entendre quelques sons de musique ! Bravo a toutes les,deux 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup de ce très beau commentaire qui donne la juste mesure de l'ensemble...

      Supprimer
    2. Je n’avais pas lu ton commentaire Lyly , un grand merci , je t’embrasse 😘

      Supprimer
  4. Bravo Sylvie pour cette Toile flamboyante (...ce rouge que j'aime tant et tant !), Bravo Fran pour ces Haïkus très réussis… une intérêt commun++ pour ce rythme du 5-7-5 (Haïkus ou Tercets !) Quelle belle idée, "Arts croisés" ! C'est vraiment passionnant ce mariage Peinture/Ecriture ! Soiz (((*_*)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, merci de ton commentaire qui dit combien, toi et moi sommes sensibles, non seulement aux haïkus ou autre poésie courte mais aussi aux mélanges des Arts, une forme de mutualisation à développer, je trouve...

      Supprimer
    2. ...oui, chère Fran, ces mêmes sensibilités ! (((*_*))) Bon dimanche !...au frais pour moi :)

      Supprimer
    3. Je suis vraiment désolée de n’avoir pas lu vos commentaires avant, pourtant Fran a sonné l’alarme , mais à nouveau un grand merci Francoise , c’est des couleurs que j’aime bcp
      mais pas si facile à marier , tu connais la réplique : le rouge et le noir ne s’épousent ils pas ?
      Je dirais que les opposés s’attirent. Merci encore

      Supprimer
  5. Je ne les connaissais pas.....Quelle sensualité, ces corps qui se cherchent pas à pas pour faire durer là soif de l'autre jusqu'au paroxysme du plaisir ...
    Magnifiques ces Haïkus Fran .
    Et que dire du tableau de Sylvie qui semble fait spécialement pour cette passion à assouvir ...
    Un grand bravo à vous deux !
    Je suis sous le charme !!!! Merci à Sylvie et Fran pour ce
    beau moment d'extase rêvée. ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le doux désir du Deux, Les prémices d'orage sur la mer rouge s'harmonisent à merveille, oui... et je contemple chaque jour et chaque soir ce tableau de mon lit sans jamais m'en lasser... merci Patricia, je me doutais que tu ne connaissais pas car nous n'étions pas encore amies...

      Supprimer
  6. Je suis emportée par tes mots qui collent si parfaitement à cette magnifique toile de Sylvie. Une ivresse de tous les sens! Un grand bravo à vous deux mes amies

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux que vous embrasser mes 2 amies et ne rien rajouter

      Supprimer
  7. Marie-Hélène BLONDEL16 juillet 2018 à 17:33

    Un pur moment de bonheur..... Je découvre la toile de Sylvie.... je m'y perds, c'est somptueux.... et comment ne pas être sensible à la sensualité de ces haïkus , comme un frémissement de désir à fleur d'orage.... merci à vous deux Sylvie et Fran ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi le désir est la, présent, puissant par les mots de Fran ... sincèrement, ma toile reste un décor 😉

      Supprimer
  8. Très beau Haïkus, dont certains sont d'un érotisme troublant, illustrés par une peinture au monochrome non moins troublante dans son aspect fantastique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci ! Très heureuse de ton passage ici en y laissant trace, qui plus est...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

La vie, les gens... avec Syl peintre et Jung