Anna et Mister God de Fynn, peinture de MH Blondel

Il y a de très bons livres, des livres ordinaires et puis, un jour, il y a LE livre ; celui qui vous illumine au-delà de la lecture. Celui-ci en fut un pour moi il y a déjà bien longtemps. Mais je le porte encore en moi et c'est pourquoi aujourd'hui, je vous l'offre en partage. Anna et Mister God  est intemporel car il dilate votre être ; il est des livres aux vertus magiques. Celui-ci en fait partie.  J'y ai associé cette magnifique toile de Marie-Hélène Blondel, librement, ce qui ne représente qu'une lecture possible d'une toile qui en contient, à mon humble avis, beaucoup plus...

Fran Nuda

 

Toile acrylique de MH Blondel, en vente sur son site

 


-        Qu'est-ce qui est triste ?
-        Les gens
-        Ah bon. Qu'est-ce qu'ils ont de triste ?
-     Ils devraient devenir plus sages en vieillissant. Comme Bossy et Patch. Mais c'est le contraire.
-     Tu ne  crois pas qu'ils le deviennent ?
-        Non. Leurs boîtes sont de plus en plus petites.
-     Leurs boîtes ? Je ne comprends pas.
-       Les questions sont dans des boîtes, expliqua-t-elle, et les réponses qu'ils se donnent sont juste de la taille des boîtes.
-        Çà, c'est pas facile ; continue.
-    Dur à expliquer. Les réponses entrent juste dans les boîtes. C'est comme avec les dimensions.
-        Ah ?
-       Si tu poses une question en deux dimensions, la réponse aussi est en deux dimensions. C'est comme une boîte. On ne peut pas en sortir.
-        Je crois que je vois.
-     Les questions les remplissent jusqu'au bord, et puis elles s'arrêtent. C'est une prison.
-        Peut-être que nous sommes tous dans une sorte de prison.
Elle secoua la tête.
-        Non. Mister God ne ferait pas ça.
-        Sans doute pas. Alors quelle est la solution ?
-        Laisser vivre Mister God. Lui, il nous laisse vivre.
-        Et nous pas ?
-        Non. On le met dans des petites boîtes.
-        Ça m'étonnerait qu'on fasse une chose pareille.
-    Tout le temps. Parce que nous ne l'aimons pas vraiment. Il faut le laisser libre. C'est ça, l'amour.



 Soljénitsyne, dans son discours de prix Nobel ( 1972 ) : " On ne peut donner un nom à toutes choses, car certaines choses nous entraînent bien au-delà des mots... comme cette petite glace des contes de fées dans laquelle on ne se voit pas soi-même, mais où, pendant une brève seconde, on voit l'inaccessible, où aucun homme ne peut aller, ni avec les jambes, ni avec ses ailes. Et l'âme exhale sa plainte... "

Voir aussi :

Le monde de MH BLONDEL, artiste-peintre, rétrospec...

Mu, le maître et les magiciennes, Alexandro Jodoro...

La joie créatrice pour Krishnamurti dansée par Ma...

 Rat d'art !

 PLUME, Récit initiatique, extrait

 Livre de Yvon Kervinio : Au fond de nos yeux #4

Commentaires

  1. Tu nous donnes envie de lire ce livre ...
    la toile est semble t’il du meilleur choix pour en faire la couverture .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci, Sylvie... j'espère que Marie-Hélène sera de ton avis aussi ou tout au moins appréciera l'association... le livre est une merveille... à mes yeux, c'est sûr ! Le mien me fut offert, je le trouvai sur mon palier un 25 décembre... si, si... ça existe !

      Supprimer
    2. Surprenant ce texte ,tout autant que la toile de Marie Hélène ; j'ai l'impression que ses personnages se parlent à travers le livre!! J'y lis du raisonnement par l'absurde ,le conformisme ,l'acceptation de son destin ,la résignation et le manque de courage ,d'oser ...
      Très belle l'association des deux éléments ;ils se complètent à merveille à mon avis .
      J'ai l'impression de lire un peu de Sartre et un peu de Kafka en même temps ,va savoir pourquoi ...Bravo Fran pour cette découverte 💜

      Supprimer
    3. Bigre... merci pour le compliment sur l'association du texte et de la toile... je dis " bigre " car ton commentaire mériterait d'être plus développé dans la mesure où il est intéressant et surprenant aussi... j'aime comment tu sais faire ressentir à qui te lit ce que toi tu lis... et ce , avec beaucoup de spontanéité, d'écoute et de sincérité... merci pour ça !

      Supprimer
    4. Merci à toi Fran pour tous tes magnifiques textes !!!
      Perso tu m'apportes beaucoup 😃

      Supprimer
  2. Je ne saurais interpréter la toile de Marie Hélène, au demeurant très belle alors pourquoi pas ce livre que je n'ai pas pas lu mais que tu nous décris avec fougue ! Le ton de l'extrait et la toile font à mon avis, un beau mariage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nicole... c'est ainsi que je l'ai vu aussi...

      Supprimer
  3. Marie-Hélène BLONDEL22 juin 2018 à 19:10

    Oh Fran , quel incroyable mariage ! Associer ainsi un livre aux vertus magiques avec mon petit monde rempli de personnages qui se cherchent, qui se trouvent peut être, ou pas..... amour, liberté, mensonge, étroitesse d'esprit, générosité de coeur.....Je suis touchée d'être ainsi associée, par l'intermédiaire de mon tableau, à ce petit extrait qui me donne grande envie de découvrir ce livre ! Merci Fran !!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marie-Hélène... Je suis vraiment contente que tu apprécies l'association... je trouvais tes toiles tout à fait dans l'esprit de ce livre et tout particulièrement cette toile... Mais bon, toujours délicat d'oser associer ce qui ne vient ni de sa plume ni de ses pinceaux alors quand le résultat plaît à l'auteur, ce n'est que du bonheur...

      Supprimer
  4. Quel beau mariage, Fran ! J'ai envie de lire ce livre. Quant à la Toile de M.H. Blondel, je découvre aussi...et je suis fascinée ! Soiz (((*_*)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh que oui... ce livre te plairait beaucoup j'en suis persuadée...

      Supprimer
    2. trés beau texte rempli de réalité qui nous entraine ,nous frappe a travers ce conte
      " laisser la liberté
      laisser l amour"!!! c est ce que j aurais envie de dire....

      accompagné de cette magnifique toile de Marie Hélene Blondel pleine de lumière , dont les couleurs lumineuses donnent un accent de joie ... trés belle union

      fran toujours beaucoup de doigté pour savoir nous montrer de si jolies choses merci...

      Supprimer
    3. merci pour ton regard et ce commentaire qui plaira aussi à Marie-Hélène

      Supprimer
  5. Un heureux anniversaire à Marie Hélène ; je suis entrain de lire ce livre ....Un pur régal ! Profite de cette journée, c'est la tienne Marie Hélène gros bisous 😘

    RépondreSupprimer
  6. Tu nous donne envie de lire ce livre chère Fran .Associé avec cette merveilleuse toile de Marie-Hélène,c'est un duo parfait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux et je 'en réjouis... affaire à suivre alors ...

      Supprimer
  7. Très belle osmose entre texte et tableau, tip top Fran

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

La vie, les gens... avec Syl peintre et Jung