Se libérer du connu, Krishnamurti


Il y a déjà quelques temps que j'ai lu Krisnamurti... une véritable révélation, une ouverture vers un véritable changement, une révolution  de l'être. Un de mes maîtres à penser mais aussi et surtout à vivre... j'ai déjà parlé du livre  De l'éducation, un phare éclairant les zones d'ombre de notre Institution  nationale et pourquoi y trouve-t-on si peu d'écho ? Ici il est plutôt question de soi, de ce que c'est que mûrir, en quelque sorte... Et si mûrir c'était, en se libérant du connu, retrouver l'innocence pour guérir de ce qui nous échappe, de toute façon ?
J'ai trouvé sur le site FB de Ching Yang Tung, cette photographie qui résonne dans le sens de ce texte à suivre qui guide mes pas déjà depuis quelques années... Une façon, donc, ici, de me livrer quelque peu...


Fran Nuda

 


 " La  Vérité n'a pas de sentier, et c'est cela sa beauté ; elle est vivante. Une chose morte peut avoir un sentier menant à elle, car elle est statique. Mais lorsque vous voyez que la vérité est vivante, mouvante, qu'elle n'a pas de lieu où se reposer, qu'aucun temple, aucune mosquée ou église, qu'aucune religion, qu'aucun maître ou philosophe, bref, que rien ne peut vous y conduire - alors vous verrez  aussi que cette chose vivante est ce que vous êtes en toute réalité : elle est votre colère, votre brutalité, votre violence, votre désespoir. Elle est l'agonie et la douleur que vous vivez.

[...]  Ce qui importe, ce n'est pas d'adopter une philosophie de vie, mais d'observer ce qui a lieu, en toute vérité, dans notre vie quotidienne, intérieurement et extérieurement. [...] Là, est le point essentiel : est-il possible de provoquer une révolution totale dans la psyché ? "

 

 

" On n'est jamais seul tant qu'on est rempli des souvenirs, des conditionnements, des soliloques du passé ; les déchets accumulés du passé encombrent les esprits. Pour être seul on doit mourir au passé. Lorsqu'on est seul, totalement seul, on n'appartient ni à une famille, ni à une nation, ni à une culture, ni à tel continent ; on se sent un étranger. L'homme qui, de la sorte,  est complètement seul, est innocent et c'est cette innocence qui le délivre de la douleur. "

Krishnamurti, Se libérer du connu

Commentaires

  1. Waouh c'est puissant ce que dit Krishnamurti ; ça remet en cause toutes les valeurs judeo chrétiennes qu'on nous a inculqué depuis très longtemps ! En meme temps c'est surprenant et déstabilisant. ....
    Tu nous entraîne sur des chemins inconnus qui tous poussent à réfléchir. ...
    Tu es vraiment une sacrée personne Fran 😜😜

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci de prendre le temps de lire, et... de réfléchir... c'est de plus en plus rare... sans doute à ta façon ; tu es, toi aussi, une sacrée personne, Patricia...

      Supprimer
    2. Merci Fran peut être à ma façon c'est possible comme tu le dis 😉😉

      Supprimer
  2. An interesting discussion is definitely worth comment.
    There's no doubt that that you need to write more
    on this subject, it may not be a taboo subject but typically
    people do not talk about such subjects. To the next! Cheers!!

    RépondreSupprimer
  3. Tu me bouscules un peu là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nicole, moi, non, mais Krishnamurti, certainement mais toujours dans le bon sens, si le but est l'humanité en chacun de nous... mais il y a encore un sacré boulot ! Lire Krisnamurti désormais décédé, c'est se livrer à une véritable révolution , la seule qui pourrait véritablement changer le monde mais le souhaitons-nous vraiment ? A chacun d'apporter sa réponse dans les faits, comme il peut... en connaissance de cause, déjà... et pas si facile que ça... mais il est clair que toute révolution commence et finit par soi... puis, peut-être, alors, le monde se mettrait à bouger... vraiment...

      Supprimer
    2. Oui sacré boulot comme tu dis et pas sur d'obtenir la majorité pour ce travail 😉

      Supprimer
    3. l'essentiel est d'être en chemin... Car la fin, nous la connaissons tous, seul le chemin reste à découvrir... ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Tears for trees