Dance, danse, Pierre-Olivier terrisse et Chagall


 Ici, je laisse la parole à Pierre-Olivier Terrisse, un poète nantais dont j'ai particulièrement aimé ce poème, pour ses mots, le mouvement dansé qui est un langage que j'affectionne depuis l'enfance, bien avant  celui des mots... Dansons, donc ! Entrons dans le tableau de Chagall choisi par le poète lui-même...

Fran Nuda



 Mark Chagall, Danse.


Danse

Elle disait : je suis la fiancée du destin
la sœur obscure du grondement des orages
ma beauté n'a d'égale que ma cruauté
car je cueille la vie comme on ôte une rose
un matin frais d'azur à la fin du printemps
dans un épanchement de ta rosée salée
au chant du rouge-gorge une orgie de lumière
et le monde n'est plus pour l'être que tu aimes.

Elle disait : n'aie crainte, il n'est pas de hasard
juste la vénusté de quelque ange mortelle
dont le regard obscur a scellé l'infortune
de ton aimée : voici la poignée de poussière
qui te constitue, vois tant tu es peu de chose.

Et pourtant le soleil est venu réchauffer
le jardin si riant qu'il explose de vie
les cerisiers soudain s'épanchent d'une ondée
immaculée lactée, pétales parfumés
qui tournent sous le vent, se posent sur la tombe.

Elle disait : viendra bientôt la fin des temps
la terre s'ouvrira pour rejoindre le ciel
du fond des océans surgira une flamme
qui brûlera soudain tout mal et toute peine
alors l'art rejoindra la prière et l'amour
la vie triomphera dans une ultime danse
un seul cri pour emplir tout le cosmos immense.

  Pierre-Oliver Terrisse 

Commentaires

  1. C'est une merveille le tableau de Chagall ,j'adore ces couleurs et toutes ces personnes ,liées dans une même danse .
    Pour le poème, je découvre ce monsieur Terrisse et j'apprécie beaucoup ce qu'il écrit ; sauf qu'il y a des parties faciles à lire et d'autres que je n'arrive pas à ressentir. ...
    Je relirai ce texte à tête reposée seule ;je ne vais pas faire semblant ...
    Merci Fran de nous faire découvrir de tels auteurs qui nous obligent à faire fonctionner nos méninges !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour ma part ce poème m'a touchée de suite... comme quoi, nous différons les uns les autres et c'est tant mieux... Merci pour ton fidèle regard, Patricia

      Supprimer
  2. Je ne suis pas une fan deChagal mais très bon choix avec ce texte j'avoue. Je me suis régalée à la lecture, les images surgissent, les couleurs, la vivacité, l'envolé. Ça tournoi, ça virevolte ! Merci Fran de nous le faire découvrir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, nos sensibilités se rejoignent souvent et ici une fois de plus... Merci Nicole

      Supprimer
  3. Chagall m’a toujours attirée mais des fois c’est avec beaucoup de mal que je décrypte ses toiles , avec cet écrit tout est clair, j’aime d’autant plus que je comprends .
    Merci Fran

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour l'auteur... qui je l'espère viendra lire les coms ici...

      Supprimer
  4. Oui, merci à toutes pour ces commentaires. Mark Chagall, qui a traversé l'Histoire tourmentée de son peuple sans se départir d'une joie immense qui transparaît dans son oeuvre, m'inspire beaucoup, effectivement. Et aussi la Bible, le premier livre des Rois comme l'Apocalypse, en plus de mon histoire personnelle.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis cet inconnu qui a tenté de répondre.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

A love story, tableau de Alex Platt, texte de Carmen Pennarun