Je est un autre, disait Rimbaud


Devenir ce que l'on est... Qui n'a rêvé au plus profond de soi cette dimension de l'être qui affleure à l'adolescence pour nous dire " sors-moi de là car je suis le meilleur en toi qui attend de naître " et qui, le plus souvent, meurt dans les injonctions diverses et subies. Ce langage qui le sculpte pour le pire ou le meilleur... Le meilleur, cette dynamique joyeuse de l'Être qui veut vibrer, qui ne demande qu'à vivre... mélodie bien douce de la matrice qui nous fit naître au monde... enfin, en apparence, car il nous faudra un jour le faire nous-mêmes si nous voulons devenir ce que l'on est et boucler la boucle avant de disparaître... en apparence... 

Fran Nuda






                                                     Photo prise à la pointe de Pen-Hir, printemps 2016





Un texte écrit il y a déjà  quelques temps mais dont le sens,  je l'espère,  est au-delà du temps...



Saurai-je le dire, l'écrire
Ce sentiment prenant de déception
La mort de l'élan et l'envie de pleurer ?
Mais voici déjà ce vent léger de liberté
Qui sèche les larmes et caresse la joue.
Pétri aux sentiments de l'Autre, extraire
De la gaine un être bien connu du Soi.


Empli de lumière il lui tient chaud ; seul
Il se dresse, marche, singulier et présent.

Mais un autre, plus sournois, en lui, se terre, 
Qui a peur, qui court après son ombre
Veut ne jamais cesser de jouir, de jouer...
Il dévale la pente à grandes enjambées
Essoufflé, il se terre, encore et encore...


Que n'est-il l'autre Autre après qui il court
Et qu'il aperçoit dans l'interstice de son être ?
Enfin oublier en lui celui qui se noie
et dont il voudrait se défaire
se défaire, se défaire...
se défaire de toutes ses affaires
qui l'encombrent et le comblent


Lui qui se voudrait un puits sans fond
sans fond, sans fond, sans fondre
fondre dans ce qui n'est pas lui
luire à l'ombre du Soi
choir et prendre racine
mot à mot, là-haut
dans la langue des oiseaux.

Commentaires

  1. Très joli texte . Il ne faut pas se mentir mais se laisser porter et voler de ses propres ailes , avancer ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... oui, avancer déjà jusqu'à Tournai pour nous y rencontrer... à bientôt, merci ! ;)

      Supprimer
  2. Bon je remets mon commentaire..... juste pour dire que ce texte est de toute beauté Fran.... vraiment superbe !! 😊

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. deux coms en deux jours ! Mais Anne que t'arrive-t-il ? Et en plus ici un compliment que je prends et pour lequel je te remercie, cop Anne... ;)

      Supprimer
  3. Très beau texte.Être soi-même,s'accepter et prendre son envol.

    RépondreSupprimer
  4. Je n'avais pas vu/lu ! Une superbe Poésie et une photo magnifique ! Merci Fran !💙🐦 Belle journée d'Automne ! Bizzzzz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il pleut sur Nantes mais c'est nécessaire... Heureuse que tu aies aimé ce poème.

      Supprimer
  5. Qu'il est beau ton texte Fran ; il me fait penser à "Plume".
    TOus les problèmes sont dans ces quelques mots Je est un Autre, car le plus dur n'est peut être pas de trouver l'Autre, mais de se défaire du Je qui nous a façonné depuis notre naissance... Ce Je éternel qui nous colle à la peau comme une mue trop vivace, et qui fait obstacle à l'autre Autre ! Que de luttes pour y arriver et de compromis à satisfaire,pour se réconcilier avec Autre...
    Merci pour ce beau passage Fran que j'avais raté l'an dernier.😘

    RépondreSupprimer
  6. Un très beau texte superbement illustré. Être soi et prendre son envol. Il est tellement facile de se fourvoyer hélas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fai. Mais qu'importe le chemin si au final on arrive à bon port😘

      Supprimer
  7. La quête oublié que tout un chacun devrait courir!! Oubliée de par l'esprit court si court de l'homme
    qui se vautre dans l'apparence et le reflet....mais ou est tu? Vraiment? rien n'est simple mais dans le vrai on voit enfin la lumière! Un grand bravo pour ton texte qui dit tout Fran!! Big bisous!

    RépondreSupprimer
  8. Texte magnifique qui dit beaucoup ,s accepter ce n' est pas facile le chemin est long pour y arriver !!!
    Très belle photo de cet oiseau symbole de prendre son envol ...
    Merci Fran pour savoir avec tes mots de tout dire
    Marwychkka lyly

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

A love story, tableau de Alex Platt, texte de Carmen Pennarun