La séduction, tout un Art ! haïkus et toile


Si l'on tient compte, comme le dit le maître Bashô que le haïku c'est " ici et maintenant " alors, quoi de plus " ici et maintenant " que ce temps de la rencontre, celui de la parade amoureuse, de la séduction, du " tu me veux, je te fuis... mais juste un peu " avant  que  le désir ne vienne saisir nos deux acolytes. La tête à l'envers, le nez dans les étoiles, à l'horizontale... et les hormones en folie provoquant l'explosion des phéromones... mais revenons à la séduction : attirer l'attention, croiser le regard, puis entrer dans le vif du sujet... 💕

Fran Nuda





Site de l'artiste de la toile numérique




~~~~~~~~~~~~~~~~

Jeune fille assise ~
le polygone éclairé
de son omoplate.

~~~~~~~~~~~~~~~~

Ce rouge des lèvres ~
des deux mains porte son verre
de grenadine.

~~~~~~~~~~~~~~~~~

Sous chapeau de paille des boucles
autour d'un sourire
~ parfum de lavande.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La dame de droite ~
à côté du petit chien
chiures de pigeon.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Jonquille à la main
cigarette au bec
~ l'homme à la casquette.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le son mou de son pas lent
dans l'herbe tendre
~ vol de papillon.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Bras ballants bouquet en berne
l'homme marque un temps
~ le petit chien s'obstine.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme l'air de rien
sourit à la jeune fille
~ l'herbe drue du parc.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Assis côte à côte
leurs rires mêlés
~ soupir de la vieille dame.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Dans l'axe de son regard
un temps révolu
~ l'eau croupie du lac.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Déjeuner sur l'herbe ~
dans un bruissement d'élytres
vol de sauterelles.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A l'horizontale ~
le bout incandescent
de sa cigarette.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

A l'horizontale ~
le centimètre carré
de son soutien-gorge.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Soleil au zénith ~
corps livrés à la chaleur
dans l'ombre liquide.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Du café, Soprano chante
'' j'suis chaud j'suis en feu ''
~ les ondes de chair.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Fran Nuda

Et si vous aimez et désirez lire la suite, voir  Prémices d'ô rage sur ce même blog...  dans archives Mai 2018

Commentaires

  1. Quel superbe tableau de Ricou qui incite au fantasme ...
    Accompagné de tes Haïkus sensuels à souhait les souvenirs de plaisir et de moments de bonheur se fraient un chemin jusqu'à ma mémoire ,tandis que des rêves de plaisirs à venir effleurent à la surface de ma conscience .
    Magnifique Fran ,c'est comme une pose bénéfique dans une vie troublée, et je ne gâche pas mon desir de lire encore et encore cet écrit.
    Merci Fran bisous .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. très contente si tu as envie de les lire et relire... et si les lire te fait du bien...c'est là ce qui motive ma plume, le partage... merci Patricia...

      Supprimer
  2. " Ce regard sans écart de douceur ,de tendresse ,un échange à ne plus finir
    se donner cette gaiété de rires ensemble ,un geste ,un frisson qui passe en
    une douce sensation ,où les yeux pétillants se fixent sur ses lèvres colorées
    pour y déposer un baiser saveur dans la finesse ,partager les caresses en délicatesse
    comment résister a ce vertige délicieux pour exprimer des sentiments aux parfums
    de l'amour"!!!
    merci Fran pour tes haîkus que j adorent ...


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tu sembles bien connaître ces frissons-là, ma Lyly !... ;)

      Supprimer
  3. Eh nous voilà à nouveau embarqués vers le grand frisson, c'est tout toi ça Fran! On se fait la cour, on se goûte , quelques minauderies, et hop hop hop!!!! Toujours beaucoup de plaisir à lire et relire, on ne se lasse jamais

    RépondreSupprimer
  4. Sans doute la séduction et le désir restent pour moi l’essentiel, l’apothéose, la jouissance ne sera qu’éphémère ...

    RépondreSupprimer
  5. Quelle force dans cette Toile ! Et tes Haïkus en cadeau ! Merci !
    Je retourne voir de ce pas le Site de l'Artiste !
    Soiz (((*_*)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-ce pas ? Oui il nous manque Ricou et son site est à visiter car il crée de très belles choses et avec force comme tu le dis...

      Supprimer
  6. Ces textes, tes textes peuvent et se suffisent à eux-mêmes. Merci Fran

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aqr Alpha. Vraiment ravie que tu sois sensible à ces textes.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

La vie, les gens... avec Syl peintre et Jung