L'autre et la connaissance de soi

" Se branloter pour se rassurer "... celle-ci, il fallait la trouver et il est évident que ce type de branlette, à l'aune des réseaux sociaux, sévit particulièrement aujourd'hui... alors peut-être revenir aussi à l'essentiel... et  donc à Platon : " Connais-toi toi-même " ; bien court résumé toutefois de sa pensée   qui nous pose à tous une question : au-delà des nécessités premières avons-nous besoin de quelque chose  d'autre d'aussi important ? Amour et tendresse, dirons-nous en chœur... Mais encore ? Depuis toujours, nous avons besoin de savoir qui nous sommes et pour ce faire, il nous faut pénétrer dans cet obscur continent qui nous constitue chacun, ce MOI, " s'élucider " disait Simone Weil mais écoutons Lucchini nous en dire un mot, un mot comme je les aime, simple, vif, direct...

Fran Nuda













Commentaires

  1. Quel homme Fabrice Lucchini, quelle culture et quel sens de la répartie ; j'aime particulièrement les citations de Deleuze et de Nieztsche qui me "parlent" de façon claire ;j'adhère complètement à ce que dit Lucchini ;comme tu le dis Fran ,simple ,direct et sans fioriture mais d'une lucidité rare ...De nos jours.
    Ce genre de discours fait beaucoup de bien face au politiquement correct qu'on nous matraque quotidiennement !!!
    Merci Fran pour cette belle interview !!!!

    RépondreSupprimer
  2. Je ne m'en lasse pas de celle-ci !! :D

    RépondreSupprimer
  3. La profondeur des pensées, la diction, l'élocution, l'éloquence de Fabrice LUCCHINI sont remarquables. Que Lucchini soit sur ce blog est évident. Il a toute sa place.
    La thématique de l'interview est très intéressante. Ce qu'il dit de la connaissance de soi va de soi pour qui a eu besoin de se tourner vers lui même pour se comprendre et avancer dans la vie.
    On ne peut comprendre l'autre qu'à travers ce que l'on peut identifier de soi, mais la réflexion de l'autre ne peut elle pas aussi aider à avancer soi même ? L'humilité, l'ouverture vers l'autre, sa propre remise en cause sont importants.
    Sujet passionnant, infini...
    Que j'aimerai que mes congénères puissent écouter cette interview...
    cela permettrait à chacun cette remise en cause inévitable dans les relations pour une meilleure compréhension de l'autre, dans un respect mutuel...
    Merci Fran pour avoir intégré F. Luchini dans ton blog sur ce thème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir de te lire et combien tes mots sont justes... Merci à toi...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

A love story, tableau de Alex Platt, texte de Carmen Pennarun