Promenons-nous dans les bois avec P.Bertoux et M. Durand

Je connais peu encore Patricia mais ce qui est sûr c'est qu'elle aime écrire d'une part, et qu'elle aime les arts, d'autre part. Alors, sur ce blog, elle est parmi les plus actives, notamment en commentaire, toujours avec cette verve naturelle, se livrant sans fard... Cash... cash et tendre aussi... comme ici dans ce récit qui donne à entendre combien ce papa était précieux pour elle et combien aussi elle fut sans aucun doute bien seule, à cette époque... d'où son goût aussi sans doute pour les histoires imaginées où elle excelle et où elle se montre particulièrement prolixe. Mais aujourd'hui c'est un moment de vie  perso qu'elle nous livre... J'y ai associé l'aquarelle de Martine Durand...

Fran Nuda







                                                         Page FB de l'artiste peintre






 Ma forêt à moi c'est simple, j'habitais en plein Paris et quand mes parents, malades à cette époque, - j'avais 3 ans - avaient une permission de sortie, ils m'emmenaient dans la forêt de Saint Cloud. Je me souviens d'arbres immenses dont j'essayais de voir le haut... mais c'était vraiment haut et je ne voyais même plus le ciel...

Je me souviens que je tenais bien fort la main de mon papa adoré et qu'ensemble nous nous enfoncions dans la forêt, alors que maman derrière criait à papa de ne pas trop nous éloigner.
Un jour que nous regardions un arbre précis, j'aperçus un écureuil couleur roux ; je me mis à sauter partout en tirant sur la main de papa pour qu'il me l'attrape ! Plus nous nous approchions et plus l'écureuil grimpait haut dans l'arbre.

Mon papa me fit comprendre que je ne pourrai jamais avoir cet écureuil... Quelle déception, je me le  rappelle comme si c'était hier et l'image de cet écureuil avec sa superbe queue qui montait dans l'arbre en sautillant m'est resté gravée en tête depuis tout ce temps.

La fin de l'histoire, mes parents durent retourner en sana et moi chez ma grand mère... Voilà une promenade d'une petite parisienne rêveuse et solitaire.





Voir aussi :

 ANDALOUSIE, texte de P. Bertoux sur toile de S. Lo...

 The duke's kingdom, Patricia Bertoux

Promenons-nous dans les bois... avec S. Lorimier F...

 Promenons-nous dans les bois avec N. Elbert, toile...

 Promenons-nous dans les bois avec Liliane Julé, te...

Tears for trees

Livre " Trois chevaux ", de Erri De Luca, extrait



Commentaires

  1. Un texte émouvant de Patricia, où l’on ressent fort l’importance de ces rares promenades tendres avec ses parents... sur une somptueuse toile de Martine,....
    et si l’on y regarde bien, on y apercevra un magnifique panache roux ....

    RépondreSupprimer
  2. Un grand merci pour ton texte d'entrée Fran , tout y est vrai; le mot et le sentiment qui m'a suivi depuis cette époque est abandon ,même s'il n'a jamais été voulu par mes parents à ce moment précis .
    Merci aussi pour ce superbe tableau tout en douceur , avec de très, très grands arbres, ça me réchauffe le coeur Fran !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai fait mienne, je crois dès l'enfance, cette phrase, dont je ne connais plus l'auteur : " Vive qui m'abandonne, il me rend à moi-même. " Mais aussi je pense que ce que tu choisis de faire des événements, plus que les évènements en soi, décident de ce qui adviendra...

      Supprimer
  3. Effectivement un texte très émouvant , rempli d’amour merci Patricia et cette toile magnifique de Martine que je ne connaissais pas . Le choix Fran de les associer a été très judicieux , ils se complètent et on aime .
    Merci vous 3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le choix judicieux, Sylvie. Pas toujours facile...

      Supprimer
  4. Patricia, tu nous racontes cette escapade en forêt ,comme si c était hier, et c est d’autant plus bouleversant. On sent combien tu aimes tes parents et combien ils t ont manqué! Merci à Fran de faire découvrir une de mes toiles ! Bisous à vous 2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. toujours un plaisir de voir une de tes toiles, Martine. Et très heureuse qu'elle convienne à Patricia par rapport à ce souvenir d'enfance.

      Supprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. texte plein d'émotion de tendresse et de douleur pour cette petite fille de trois ....représenter

    par cette toile trés lumineuse qui siet avec l écrit de Martine !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rectification
      texte plein d émotion et de tendresse pour cette petite fille de trois ans !!!
      représenter par cette toile de Martine qui est très lumineuse qui siet avec l écrit !

      Supprimer
  7. Que d'émotions dans ce texte de Patricia...Quand je regarde la belle aquarelle de mon amie Martine, j'imagine très bien Patricia, petite fille de trois ans, agrippée à ses parents non pas par peur de se perdre dans la forêt mais par le désir de ne plus les quitter.A travers le récit de ce magnifique souvenir d'enfance je ressens de la tristesse, de la solitude mais surtout de l'amour.Merci à vous trois pour ce beau partage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bien beau commentaire auquel j'espère les deux principales intéressées répondront après l'avoir lu.

      Supprimer
    2. Merci à Liliane ,à Joëlle et à Martine pour Leurs commentaires sur mon texte ...Tout ce qui est dit est vrai et la blessure et /où douleur ne s'est jamais refermée. Un grand merci aussi à Fran pour le tableau de Martine qui accompagne si bien ce texte .
      Cela me touche plus que je ne pourrais le dire ...Car même en étant cash et sans filtre , parfois la pudeur et la timidité reviennent et je n'ai plus les mots ,ils restent au fond des yeux ...l'émotion est au rendez vous .
      C'est bon et beau de se savoir apprécié et aimé de temps en temps .....

      Supprimer
    3. Je reconnais bien là, la douceur et l empathie de mon amie Joëlle. Tu sais Patricia, avec Joëlle nous sommes Amies depuis plus de 20ans et je suis heureuse que vous l’appréciez aussi.
      Par tes mots Patricia , nous avons toutes été touchées par ce souvenir mélancolique et inoubliable, parce qu il fait partie des moments forts de ton enfance , il est ancré dans tes souvenirs les plus profonds.
      Bisous Patricia

      Supprimer
    4. Merci Martine ,ainsi qu'à Joëlle et toutes les amies qui ont commenté ; ça me fait un bien fou car je doute toujours de moi et me pense toujours seule ou rejetée. ....alors vous me permettez de moins douter sur mon existence .je vous aime les copines qui ont mis un com...Et les autres aussi 😉

      Supprimer
    5. PS :excusez moi de ne pas avoir répondu avant ,je n'avais pas vu les autres coms que ceux du début ,j'en suis désolée, sinon je l'aurais fait dans la foulée. ..bisous Martine Joëlle Fran et les autres 😍

      Supprimer
  8. Je crois que tu as oublié Anne et Sylvie qui furent les premières à commenter cette publication...;)

    RépondreSupprimer
  9. Un texte émouvant qui sied si bien avec la toile de Martine.Merci Fran de nous présenter ce superbe duo.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Tears for trees