Le jardin de Rose, poème et sculpture de Jean-Louis Macé

Dimanche 14 octobre, salon du livre de Corsept en Loire-Atlantique... et je fais connaissance de mon voisin de gauche qui m'accueille d'un franc " Bonjour"... Au fil des heures nous finirons par converser, échanger  jusqu'à ce qu'il me donne entre les mains un livre de ses poèmes et j'ai laissé le hasard me guider vers... le jardin de Rose... Un vrai délice, je trouve et donc je lui ai proposé de figurer sur mon blog. Le sachant aussi sculpteur, une de ses œuvres s'imposait donc aussi ici... Les voici pour vous désormais. Entrez avec douceur dans le jardin de Rose...

Fran Nuda




Le jardin de Rose

Le petit jardin de Rose est en jachère
Personne ne veut s’en occuper
Il y eut bien quelques occasionnels
Qui passèrent mais ne restèrent pas
Il est niché dans un petit vallon
Bordé par deux collines allongées
De part et d’autre d’une petite colline
En  forme de bouton à son extrémité
Les alentours sont légèrement boisés
Au-delà de la petite colline
S’étend une grande plaine
Et en bas un joli petit puits
De son petit jardin, Rose
Ne laisse jamais la porte close
Elle espère toujours que par plaisir
Quelqu’un viendra le labourer
Elle voudrait que des lys
Poussent et ornent son jardin
Que la rose et ses épines
Animent les abord du bassin
Ça y est Rose a trouvé
Un homme de main un rude gaillard
Qui va et vient dans tous les coins
Dur au labeur à décrotter la motte
Rose est aux anges
Son petit jardin reprend vie

                                                                                         Jean-Louis MACE

Voir aussi du même auteur :

Géorgie 1930, poème et collage de Jean-Louis Macé

Commentaires

  1. Et si le jardin de Rose était notre jardin intérieur ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la question est posée car en effet à chacun sa lecture...

      Supprimer
  2. C'est marrant je n'ai pas abordé le poème de la même manière sans (dans le mail de notification) et avec la sculpture ! Je trouve que ça montre bien la belle idée qu'est le fait de croiser les arts et les œuvres comme le fait ce blog.. encore un article bien sympathique !

    L. ( je n'ai pas le monopole de l'anonymat donc je signe ahah ;p )

    RépondreSupprimer
  3. Gageons que Brassens en aurait volontiers fait une chanson... lui qui aimait les métaphores ! Superbe ! 😊

    RépondreSupprimer
  4. Très joli couple, on ressent par leur posture et leurs têtes inclinées qu’ils et se comprennent.
    Rose à un joli jardin ouvert à toute une phone , un endroit rare où la nature reprend son rôle et y régne. Mais ne rêve t’elle pas d’une oresence humaine , un jardinier , n’a t’elle oas un petit côté lady Chatterley ?
    Je ne peux m’empêcher de comparer le jardin de Rose à son corps .
    De très belles rencontres copine tu fais au Salon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'est-il pas ? Et je te vois bien troublée ma cop au point d'en perdre des lettres qui n'en font qu'à leur tête je vois😂😂chacune son tour...😉

      Supprimer
  5. Pour moi la sculpture représente le rêve de Rose ,un homme avec lequel elle pourrait vivre pleinement ...Les corps ne faisant plus qu'un !
    Quant au poème selon moi, il représente Rose dans tout ce qu'elle est en tant que femme avec un coeur qui a tant d'amour à offrir , et un corps qu'une personne si elle prenait le temps de le connaître en prendrait grand soin ,le chérirait ; la métaphore du jardin est si bien développée que je peux imaginer tout ce à quoi Rose aspire de tout son être ,de la même façon dont un jardinier s'occupe de ses fleurs
    Merveilleux poème qui me "parle" trop bien !
    Superbe rencontre que tu as faite Fran .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui ce jour-là j'étais bien entourée aussi bien à ma droite qu'à ma gauche et nous avons bien ri même avec des lecteurs en plus très sympas...

      Supprimer
  6. Merci Jean-Louis Macé pour votre sculpture et votre superbe poème qui m'a si bien inspiré ! Bravo à vous .

    RépondreSupprimer
  7. Ça c'est du texte !!!! Je ne sais pas ce qu'étaient les autres, mais celui-ci me plait beaucoup. Si c'est ton choix, j'adhère sans conteste. Mais je ne m'étendrai pas sur le sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certes... Un peu tard en effet pour t'étendre sur le sujet 😂

      Supprimer
  8. Superbe poème et magnifique sculpture.Merci Fran de nous faire découvrir cet artiste.

    RépondreSupprimer
  9. Après tous ces beaux messages je ne sais plus que dire sans risquer de répéter ! Oui une première lecture où j'entre avec délice dans le jardin de Rose, la nature luxuriante. Et peu à peu s'installe l'idée que Rose caresse un doux rêve. Magnifiquement illustré par cette belle sculpture. Merci Fran pour ce délicieux moment et bravo à l'auteur et artiste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois combien tu as apprécié le petit jardin de Rose😉

      Supprimer
    2. A travers ce poême , cette magnifique sculpture ,on ressent cette magie du rêve et
      en mème temps le jardin de Marie Rose qui serait ce coeur abandonné qui retrouve l'amour !!!
      merci a Jean Louis Macé
      merci Fran te nous faire partagé tes coups de coeur

      Supprimer
    3. Rose m'a amenée dans son jardin directement et j'ai beaucoup aimé ce parterre de fleurs 😉

      Supprimer
  10. Notre artiste étant sur vista il m'a chargé de vous délivrer ce message, car son windows est incompatible avec le mien semble-t-il et après plusieurs essais il ne peut donc pas vous répondre lui-même mais il vous lit sans problème par contre.
    "Merci pour tous ces commentaires élogieux Jean Louis MACE "

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

La vie, les gens... avec Syl peintre et Jung