Le jour où Nina Simone a cessé de chanter, Darina Al Joundi

Je reviens vers vous en compagnie de mon amie M.Y que je vous ai déjà présentée à travers ses haïkus écrits peu de temps avant de nous quitter.  Aujourd'hui je la laisse vous parler de cette pièce Le jour où Nina Simone a cessé de chanter de Darina Al Joundi. " Toute l'histoire du Liban contemporain en l'histoire d'une personne " nous dit Maya, elle-même, libanaise et bien sûr particulièrement touchée par ce texte dit avec une puissance et une présence indéniables... Mais elle en parle beaucoup mieux que moi et je lui laisse la parole...

Fran Nuda





 
Video PROMO de la pièce



(Pièce jouée à Mireval le 13 février 2009)


Dans sa robe couleur sang et ses longs cheveux noirs, Darina Al Joundi, actrice née au Liban, présente seule en scène une pièce composée de sept tableaux dans lesquels elle relate son histoire, celle qui la relie à son père et qui l’a faite telle qu’elle est, une éternelle révoltée, et celle de la guerre civile libanaise, aux odeurs de souffre qui est devenue sa propre guerre, guerre du corps et de l’esprit qui se libèrent de tous tabous. « C’était la guerre. La folie venait de commencer. Nous étions libres ».
Le soir des funérailles de son père, mort en avril 2001, Noun (surnom de Darina) coupe le son des psalmodies du Coran qui accompagnent obligatoirement cette cérémonie. L’acte provoque un grand scandale dans sa famille. Noun décide de s’enfermer à double tour avec son père pour lui dire ce qu’elle a sur le cœur, lui rappeler toutes les leçons de liberté qu’il lui a données.
Noun est libre face à la mort, mais une simple porte la sépare d’un monde hostile. Au fil des évocations, Noun quitte le paradis perdu de son adolescence, de ses révoltes pour se confronter à la fin à un monde, à une société qui interdit à la femme l’exercice de la parole, du rêve et de la révolte. Spectacle bouleversant où la conteuse nous parle avec ses yeux de braise et son corps de déesse pour mieux expulser le mal. Elle nous transperce : c’est du théâtre consolation, c’est du théâtre révélation. Elle raconte une histoire faite de vérité et de folie, de violence et de tendresse. Toute l’histoire du Liban contemporain en l’histoire d’une personne, fidèle au rêve persistant d’un père journaliste et écrivain pour qui la liberté n’est pas négociable.
Ce rêve va pourtant se fracasser sur la violence et la haine de la guerre civile, là où tout devient possible, le sexe défie la peur, la drogue défie la vie, le refus de toutes les règles sociales et de convenances religieuses défie la société qui va se venger durement contre la jeune insoumise.

Maya Y.

Commentaires

  1. Superbe la vidéo de promo de la pièce ; le texte de Maya est sublime ,la guerre du Liban racontée avec toutes ses dérives propres aux guerres où tous les excès aident à survivre ....
    Admirable interprétation de Darina Al Joundi qui à elle seule occupe toute la scène et monopolise l'attention de l'assistance ; quelle superbe performance 💖
    Merci à toi Fran pour cette grâce et cet esthétisme que tu nous a offert .

    RépondreSupprimer
  2. Sublimes texte et vidée.Merci pour ce partage.

    RépondreSupprimer
  3. Dans cette vidéo mon regard se pose sur cette belle femme aux yeux de braise ,chevelure noire de jais ,qui envois cette force ,cette rebellion permanente ,cette souffrance avec parfois humour où l'on ressent ce Liban terrasser par la guerre ,où l horreur devient quotidienne ou la peur n est qu une source de survie ,au milieu de la folie ,...Cette artiste Darina Al Joundi seule sur scène emboîte avec aisance la personnalité et le souvenir de Maya admirative et plein de tendresse de ce père où la liberté n était pas nègociable!!!

    entendez là!!!

    merci Fran pour le partage


    RépondreSupprimer
  4. Très impressionnant !! La vidéo est prenante, te texte touchant ! Merci du partage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui... et encore plus touchant venant de Maya, n'est-ce pas ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Tears for trees

Réel ou Virtuel ?