Salon du Livre 2018 à Malestroit


 Malestroit ([maletʁwa]) est une commune française, située dans le département du Morbihan en région Bretagne.Chef-lieu de canton, elle est traversée par le canal de Nantes à Brest et par la rivière Oust qui sont confondus à cet endroit. Cette ville a fêté son millénaire en 1987. C'est une ville ayant l'appellation « petites cités de caractère ». La devise est inscrite au fronton de l’Hôtel de ville « Quæ numerat nummos non malestricta domus » qui peut être traduite par « le domaine qui compte (ses besans) n’est pas Malestroit » ou « Maison riche d'écus ne grince jamais ». (« les Baguenaudes Malestroyennes » - Jean-Paul Bourban)

Wikipedia









 

Qui va à Malestroit, bien étreint la culture...


Arrivée aux alentours de 10 heures, dans cette petite cité de caractère qui, de suite, séduit... Petites rues de type médiéval, partant de la place du Bouffay... ici, la vie, de suite, saisit... les façades moyenâgeuses des maisons à colombages et l'animation de la place laisse présager qu'ici, on est loin d'être endormi... quel que soit le temps…

Nous sommes dans les terres bretonnes... Ici, en ce dimanche 7 octobre 2018, si le soleil n’est pas encore levé, il apparaît, dès le pas de porte franchi de la salle où se déroule le Salon du Livre, sur le visage des personnes bénévoles qui nous reçoivent, chacun, individuellement, nous indiquant notre place où deux petites bouteilles d’eau nous attendent… présage de passage, d’échanges et de ventes… en quelque sorte… et tout cela donne soif ! Et ce sera confirmé tout au long de la journée au vu de la fréquentation régulière de gens véritablement curieux de revoir ou de découvrir auteurs et livres. Un public motivé, motivant, des rencontres riches sur lesquelles je reviendrai dans ce blog d’ici peu.

Qui va à Malestroit, bien étreint la culture... Voilà qui semble évident dès l’arrivée, de par le lieu, l’accueil, la disposition des stands, leur confort, le respect du livre, l’organisation, la gratuité du tout, rare, suffisamment rare pour le souligner ici ; la mise en avant de la culture à Malestroit qui va, tout au long de la journée, se confirmer. Le Salon des auteurs devient le Salon du Livre - Traces de Mémoire ! Désormais, l'événement met en avant le thème de la Mémoire à travers une multitude de genres littéraires : romans, fiction, essais historiques, témoignages, biographies, livres sur l'art, etc. A remarquer la présence de Monsieur Le Maire de Malestroit M. Bruno Gicquello, mais aussi celle de Monsieur Le Député, Paul Molac.

Il était plus d'une fois Malestroit... puisque traversée par une voie romaine et la rivière de l'Oust alors nommée l'Ult, quand naquit la ville de Malestroit en 987. Quant au nom de Malestroit, il viendrait du breton « Maël-Trech » qui veut dire seigneur et passage ; et il est certain que du passage, il y en a eu dans cette ville, quand on voit le nom de certaines rues - rue Aux Anglais -  due à la présence, à Malestroit, de réfugiés irlandais, suite à la guerre de la Rose. Rappelons aussi que Malestroit était la seule voie de Rennes à Lorient jusqu'en 1760. Mais il s'est passé tant de faits historiques dont la plupart des édifices actuels sont encore les témoins qu'il serait impossible ici de tout narrer, juste éveiller l'esprit du lecteur pour susciter en lui l'envie de visiter Malestroit.

Allez faire un tour dans cette petite cité millénaire où le passé est un véritable présent... avec ou sans salon du livre, en toutes saisons, vous irez aussi vous promener le long du canal - celui de Nantes à Brest naturellement -, après avoir déambulé dans les rues médiévales où lever la tête s’impose pour que rien ne vous échappe de cette architecture.

Il me reste à remercier très chaleureusement, toutes les personnes investies dans cette nouvelle formule de salon, le Salon du Livre, bénévoles, disponibles et efficaces et tout particulièrement, Sébastien Cointet, volontaire service civique " Patrimoine " à l’espace culturel le Pass’temps qui a mené de main de maître de A à Z cette organisation et la relation avec les auteurs dont, pour ma part, je fus enchantée.

F. Nuda



P.S :

Lendemain de Salon du Livre - oserais-je dire de fête tant je suis heureuse de voir combien mon dernier ouvrage La vie sans fin a retenu l'attention du correspondant de la presse locale, et je ne résiste pas à mettre l'extrait, ici, en clair, qui lui est consacré : 

" La Bretagne bien présente [...] D’autres auteurs dont on ne pourra citer la qualité de leur travail avec ici Fran Nuda venue de Nantes exposer son travail en collaboration avec le photographe Yvon Kervinio « La vie sans fin ». L’ouvrage traite les petites choses de la vie à travers des images des années 80-90 prises à l’époque en argentique soit bien avant les reflex numériques que l’on connaît actuellement.  " J’ai choisi 30 photos parmi 550 que Yvon m’a envoyées, j'avais libre choix des  clichés qui m’inspiraient avec la possibilité d’écrire les textes », explique Fran Nuda. " Extrait de l'article de David Denis, correspondant dont vous avez ci-joint l'ensemble de l'article et des photos où bien sûr je figure sur ce lien : 

Info presse du pays gallo du Salon du Livre 



Pour en savoir plus :

 La vie sans fin, Fran Nuda, textes, Yvon Kervinio,...

 Livre de Yvon Kervinio : Au fond de nos yeux #4

 Yvon Kervinio, photographe de la poésie de la vie

PLUME, Récit initiatique, extrait

Page facebook de l'évènement





Commentaires

  1. C’est très agréable de te voir heureuse après un salon du livre .
    La ville de Malestroit riche en histoire ne manque pas de charme , elle vaut un petit détour, tu as su par ton texte nous la rendre attirante .
    Quant à l’article paru sur ton œuvre est très révélateur, pour avoir le livre sur mon chevet , je confirme que c’est un petit bijou .

    RépondreSupprimer
  2. Que tu me fais plaisir, là, Sylvie... merci...

    RépondreSupprimer
  3. Oh Fran que j'ai pris plaisir à lire ton texte sur Malestroit et son histoire, et le récit enthousiaste que tu fais de cette journée à ce salon ;toi qui il a quelques jours était déçue par le refus d'un éditeur ignare !!!
    J'ai lu ce que tu as écrit comme un conte :il était une fois ....
    Et que dire de cet article élogieux dans là presse locale ..Bravo à toi Fran ,te connaître me fait plaisir, et te voir sourire est un repère pour moi ,sinon pour les autres. Respect ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'apprécier le texte, Patricia. Côté de la déception, je n'ai jamais ô grand jamais porté un tel jugement... pas du tout ma façon de voir les choses... déçue, oui, mais sans porter de jugement de valeur sur la personne... et puis, cela date de plusieurs jours, largement oublié depuis, en plus, et surtout surtout, il faut savoir que les refus sont monnaie courante même pour des gens plus lettrés que moi. Le monde du livre par son industrialisation devient difficile pour tous et encore plus quand on est un petit auteur comme moi. Garder lucidité, probité et cordialité est une nécessité.

      Supprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mot ignare est de trop et inapproprié Je le récuse, tu as raison Fran sauf que je peux pas l'effacer ...

      Supprimer
    2. Très contente de voir ce joli sourire qui illumine ton visage de satisfaction...

      J ai apprécié ce livre plein de tendresse ,de sensibilité ,d'amour avec cette pointe d humour

      que Fran sait donner . Ce livre je l ai lu et relu , c'est un très beau cadeau que j ai fait a

      mes enfants et ami ! merci de nous faire découvrir cette Bretagne que j'aime !

      Supprimer
    3. Oui, je sais combien véritablement tu l'apprécies et rien que pour ça, cela valait le coup de l'écrire... merci Lyly

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Tears for trees