Articles

Affichage des articles du 2019

Les copains de la La Ruelle, toiles, collectif d'artistes

Image
Ce devait être pour mon anniversaire qu'ils situaient le 13 janvier... Me voir en bête à cornes ? Franchement, Sylvie, tu plaisantes... ;) non je suis fluide comme l'eau étant née le 13 juillet soit aujourd'hui. Je vous mets  donc à l'honneur, ce jour, et vous remercie encore une fois pour ces magnifiques toiles qui trônent dans mon couloir pour 8 d'entre elles... Sachez que vous m'avez fait une de mes plus belles et totales surprises de ma vie, sachant que tout ça se passe en plus sur FB... Qui l'eût cru ? Sans doute est-ce la qualité de vos personnes, chacune, qui donne cette qualité de lien que nous avons... Je vous aime..Cette ruelle est celle où mon amie Maya avait une petite maison et en sortant de chez elle, ce jour-là,  la lumière  était exceptionnelle et tant à son image. Lui rendre hommage, ici, comme vous l'avez fait me touche d'autant plus profondément qu'elle nous a quittés de façon si brutale depuis déjà quelques années,  justement…

Avignon, Avril 2019, photomontage de Fran Nuda

Image
Déambuler dans cette ville aux multiples visages, entre vétusté et modernité, religiosité et théâtre... l'Histoire de cette ville est inscrite sur chaque pierre en commençant par celles des fortifications où bientôt, en parallèle, circulera le tramway. Une ville dont on fait vite le tour, certes, mais où notre regard est accroché à chaque instant et ralentit notre pas, pour notre plus grand plaisir. J'ai dû supprimer de bien nombreuses photos afin de rendre la durée de ce photomontage adaptée à ce type de visionnage. Cette ville a pour moi un autre couleur puisque c'est là où depuis novembre 2018 habite ma fille, Mako, intermittente du spectacle dont vous avez vu, sur ce blog, plusieurs videos. Là vous ne la verrez pas mais vous l'entendrez jouer au piano sa dernière composition, Nostalgia, en amateur, dans le sens noble du terme. Bonne promenade en Avignon... où le wabi-sabi trouve sa place dans mes choix de photos.
Fran Nuda





Se défaire du superflu

Le wabi-sabi signifie…

It's not you it's me, vidéo danse de Mako

Image
Dernière création de Mako qui allie danse et esthétisme de l'image en soi. L'association des deux crée une autre approche du geste, l'oeil et l'imaginaire sont exacerbés afin de plonger dans ce monde autre, dont chacun a le secret.Une nouvelle approche, un pas de plus franchi dans la création tant sur le plan de l'expression dansée que sur le traitement de l'image que Mako explore désormais pas à pas... pas de danse, bien sûr ! Il m'a paru évident d'y joindre cet extrait choisi dans le livre  "Danse et spiritualité " au chapitre " Danses sacrées " de Gurdjieff. Pourquoi ? Peut-être de par la fluidité générale qui se dégage de l'ensemble ; alors plongeons ensemble dans ce que nous propose ici Mako. Ah, dernière petite précision : tout est d'elle sauf bien sûr, la musique...
Fran Nuda





                                                                                     Chaine you tube de Mako
" Il y a des danses qui rappellen…

Mémoires de Marie Watson, Jean Dutourd, extrait

Image
"J'ajoute que le peintre, toujours, sans exception, dans tous les cas, est incommensurablement plus intéressant que la nature morte. La nature morte pose. Le peintre travaille. Prenez Chardin. Avec une pipe en terre, un broc, une serviette, il peint tout le XVIII e siècle, toute la France à la fois sérieuse et jolie du temps de Louis XV, tout un monde, toute une civilisation. Et comment ? En posant une touche, une ombre. Le XVIIIe siècle ressemble aux natures mortes de Chardin. Il l'a modelé, tout seul dans son coin, dans son petit atelier bourgeois, à côté de sa bourgeoise à grosses joues et lunettes. Il a été plus fort que la Grande Catherine, plus fort que le Grand Frédéric, plus fort que l'impératrice Marie-Thérèse réunis."

Jean Dutourd, de l'Académie française, Mémoires de Mary Watson, Flammarion






Nicole Elbert aussi, en quelques coups de pinceaux, repris, retravaillés, laissant un peu de temps au temps aussi, dans cette douceur et lenteur que nous renvoie…

Room in New-York, Hopper, and Presents Women, group

Image
Les problèmes de couple peuvent déboucher sur de graves conflits voire mortuaires, il en est d'autres qui évitent le pire lorsqu'on actionne la soupape de sécurité et qu'on se lâche... les femmes excellent dans ce registre et certaines plus que d'autres, comme celles-ci, rencontrées par hasard et cela se sait de source sûre que le hasard fait bien les choses... Bonne lecture donc et cette toile de Hopper colle à merveille à ce que vous allez lire si l'on entrait quelque peu dans la tête de celle qui pianote son impatience, son ennui, sa colère, son ras-le-bol... sans que cet homme ne se doute de quoi que ce soit... et si on lui rajoutait un smartphone dans les mains qui lui permettrait d'échanger entre copines ; une couleur pour chacune... sans oublier l'intervention, le lendemain d'un ami homme... eh oui, ça existe aussi ! toute ressemblance... ne serait que fortuite... bien sûr !
Fran Nuda