Rimes prosaïques, collage et poème de Jean-Louis Macé

Voici un nouvel écrit de Jean-Louis Macé dont vous avez déjà apprécié la plume à sa juste valeur. rimailles ? Roman ? Lisez et vous saurez...😉Le montage est aussi de lui, bien sûr.
Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, allez sur les autres liens joints, vous ne le regrettez pas... et ceux qui le connaissent auront aussi plaisir à le relire. Un petit commentaire fait toujours plaisir à l'auteur, déjà merci pour lui.

Fran Nuda



RIMES Prosaïques

L’homme prenait soin de ses pieds
Car il aimait rimailles
Plongeant sa plume dans l’encrier
Et sur la page gribouiller
Il aimait chatouiller la muse
Avec les mots s’amuse
Sa pensée fuse*et ses idées infusent
D’alexandrins en quatrains
Par petites touches il dépeint
De l’âme les desseins
De ses contemporains
Sa muse explose
De ses rimes elle a une overdose
Et lui propose
Essaie donc la prose
Ce que tu me dis m’attriste
Tu m’invites toi mon inspiratrice
A étaler des mots sans versifier
Tel un vulgaire gratte-papier
Gratte-papier peut-être
Mais tu devrais le reconnaître
Vaut mieux un bon récit
Qu’une mauvaise poésie
Et tu n’es pas toujours au mieux
Parfois tes vers sont mielleux
Voire parfois boiteux
Le rimeur baisse le front miteux
Pour braver sa muse il ose
Un récit en prose
Quelque chose de grandiose
La critique est dithyrambique
Devant ce roman fantastique
Très caustique et tragique
Cynique et diabolique
Chez les poètes c’est l’émoi
Depuis plusieurs mois
Plus de nouvelles de sa muse
Et l’écrivain ils accusent
D’être un traître
De l’avoir fait disparaître
Le prosateur reste serein
Muse ou pas muse
Le principal est que je m’amuse
Et en prose ou en vers
Ne pas se prendre pour MOLIERE


Résumé
Un poète en mal d’inspiration
Tarabusté par sa muse
La tue et en écrit un roman


Commentaires

  1. Bonjour Jean louis Macé, ce texte me plaît beaucoup, il est atypique et ce qu'il raconte en parlant de la prose me touche ;J'aime votre façon de parler de l'humilité de l'auteur, et de son humeur. La fin de votre texte ressemble au début d'un roman policier et cela ouvre les portes sur une évidente suite à mes yeux. Merci pour ce bel écrit fait de mots simples et compréhensible à tout à chacun, Jean Louis Macé.

    RépondreSupprimer
  2. Que le texte soit en rime ou en prose , il reste une poésie , par sa richesse , le choix des mots et les sentiments qu’il inspire .
    Merci .

    RépondreSupprimer
  3. Marie-Hélène BLONDEL20 février 2019 à 16:11

    "le principal est que je m'amuse" ..... ! si j'en avais un sous la main, je mettrais un petit coeur là !!!! ....et un grand sourire aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui je comprends... merci Marie-Hélène de passer par là

      Supprimer
  4. Un petit instant de bonheur, richesse des mots qui nnous emportent.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Tears for trees

Réel ou Virtuel ?