De PLUME à LA VIE SANS FIN, Fran Nuda

Deux ouvrages, un tourné vers la vie intérieure de PLUME qui remonte le fil de son histoire et l'autre  vers la vie extérieure, la vie des gens ordinaires souvent pas si ordinaires que cela... et c'est là que ces deux ouvrages se croisent : dans la singularité des personnages. Il me plaît d'explorer l'âme humaine dans sa dimension la plus intime, là où se cache l'essentiel de l'être. Explorer avec lucidité et générosité... Ni jugement, ni manichéisme qui n'apportent rien à la vérité de chacun mais bien plutôt un voyage intérieur dans les tourments, les méandres de ce qui nous échappe le plus souvent. C'est là précisément qu'il me plaît de voyager au fil de la vie. Ni rêve ni cauchemar... " La lucidité est la blessure la plus proche du soleil " disait René Char... Et c'est de cet interstice que j'ai écrit ces deux ouvrages, notamment...

Fran Nuda




                        à propos de cet ouvrage sur Bretagne 5, " Un auteur, une voix ", cliquer ici



 Deux ouvrages en lien avec la part d'enfance de tout un chacun, au-delà des années qui passent,  que je dédicacerai dimanche 29 septembre au salon du livre de Guégon - 56 - et le dimanche 6 octobre à celui de Malestroit où j'étais déjà l'an dernier - voir la publication sur ce blog - Ces deux ouvrages sont   aussi disponibles auprès de moi et uniquement en dehors des salons. Plume a été édité en 2011, La vie sans fin en 2018.





Commentaires

  1. J'ai lu ces deux livres et ils m'ont marqué chacun à leur façon ; Plume est à mon avis le livrement de la naissance au monde. Au monde des adultes de tout ce qu'ils cachent comme mystères et de leurs peurs et contradictions.
    Quant à La vie sans fin, jai perçu le parcours de plusieurs vies d'inconnus auxquels nous ressemblons ou ressemblerons tant les textes sont évocateurs et vrais avec une réelle nostalgie de ces vies heureuses en fait, surtout accompagnées des photos de Yvon kervinio, à bon escient évidemment... Alors merci pour ces beaux écrits Fran et si je peux me permettre un conseil aux copines,lisez les ce sont des vrais moments de plaisirs sur lesquels on revient de temps en temps.😘❤

    RépondreSupprimer
  2. Tres beaux ouvrages, textes, photos à avoir sur sa table de chevet ou dans sa bibliothèque.
    Sensibilité , authenticité , amour, etc .... beaucoup de sentiments exprimés par des mots Choisis, par des photos en noir et blanc . Chacun s’y reconnaîtra . Merci Fràn 😘. C’est un honneur de t’avoir amie

    RépondreSupprimer
  3. J'ai pris plaisir à lire ces deux livres et je les relis avec toujours autant de plaisir.Deux ouvrages à vous procurer si ce n'est déjà fait.

    RépondreSupprimer
  4. Merci Sylvie, Patricia et Patsy de parler aussi bien de ces deux livres et de le faire ici.

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connais pas Plume, seulement La vie sans fin. J'ai découvert une magnifique écriture. Des textes qui nous relatent le parcours de vie d'inconnus qui nous sont pourtant si proches, si familiers, presqu'à nous ressembler. Des textes tout en sensibilité et pudeur, des mots précieux pour nous faire comprendre l'homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très heureuse de decouvrir que ce livre a résonné en toi au vu de ce com pour lequel je te dis merci, Gilles😘

      Supprimer
  6. Que dire de plus ces commentaires si éloquents. Juste que tu les mérites amplement, pour ton écriture et la belle personne qui se cache derrière !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

La vie, les gens... avec Syl peintre et Jung