Mu, le maître et les magiciennes, A. Jodorowsky

Un livre coup de poing mais dans un gant de velours tant j'ai été saisie à la lecture de cet ouvrage qui a ouvert en grand les vannes encore sans doute hésitantes ou timides en moi, il y a déjà plusieurs années. Il est des livres AH ! qui vous ouvrent des horizons insoupçonnés mais qui, pourtant, en vous, trouvent immédiatement une résonance. Ce livre-ci est de ceux-là, mais il est loin d'être le seul tant les livres ont été pour moi source d'éveil, de bonheur absolu, de plénitude et d'enseignement, pour cheminer au mieux dans cet univers de la connaissance de soi qui, pour moi, est le plus beau voyage, certes, intérieur, mais si porteur vers la beauté des choses, de ce Tout qui nous échappe et peut-être est-ce là la source de cet enchantement mais je laisse la parole à Jodorowsky qui, lui-même donne la parole, dans cet extrait, à Ejo Takata, , moine zen et maître de Jodorowsky. J'ai choisi d'associer une toile de cet artiste et ami que j'admire : Ricou.G dont j'attends avec impatience le retour artistique qui ne saurait tarder.

Fran Nuda

 


Extrait, page261, 262 :

Mais le kesa d'Ejo parut me dire : ( kesa : tissu qui est le symbole de la transmission de maître à un disciple.)

" Ne reste pas à la surface. Au-delà des paroles du Bouddha, sous le fond ultime et sur la plus haute cime habite la grande passion. Ecoute ce que la conscience cosmique, oiseau Phénix surgissant du mental en flammes, te dit : la vie est pur bonheur. La naissance, la maladie,  la vieillesse et la mort sont quatre cadeaux aussi merveilleux que le cycle des saisons. Tu ne peux jamais être séparé de ceux que tu aimes, ils vivent en toi pour toujours. Devoir être avec ceux que tu n'aimes pas est impossible parce que tu as cessé de détester ; comme celle du soleil, ta lumière est pour tous, tu aimes même ce qui paraît odieux. Ne pas pouvoir satisfaire les désirs n'est pas souffrance parce que ce qui importe, c'est le prodige d'avoir des désirs ; que tu les satisfasses ou non, ils te donnent le sentiment d'être vivant. 

Va au-delà de : La cause des souffrances est l'attachement aux désirs, aux choses, parce que l'attachement aux désirs et aux choses, lorsqu'il n'est pas possesssif, est bonté sublime. Tout ce qui te paraît impermanent reste gravé dans la mémoire de Dieu. Chaque seconde est éternité. Va au-delà de : En mettant fin à ces attachements, on peut mettre fin aux souffrances. On ne peut mettre fin à ces attachements car, le tout n'étant qu'un, comment l'unité se détacherait-elle d'elle-même ? L'attachement par amour est le chemin de la réalisation. L'être éternel, avec une infinie tendresse, est attaché à toi. Va au-delà de : Pour mettre fin aus souffrances, il faut suivre l'Octuple sentier : vue, pensée, parole, comportement, vie, effort, attention et concentration adéquates. 

 Libère-toi des chaînes conceptuelles, aie confiance en la sage Création, car tu ne fais pas partie d'elle, tu es elle.. pour vivre en plein bonheur, marche dans la plaine infinie dépourvue de sentiers, laisse tes yeux voir ce qu'ils t'invitent à voir, ne leur mets pas d'oeillères ; permets à ta pensée d'errer dans toutes les dimensions, donne à chaque parole, des racines à ton coeur, comporte-toi comme un enfant aimé par ses parents, vis mille vies en une seule vie, ne fais pas d'efforts, laisse les choses se réaliser à travers  toi, car chaque acte naturel est un cadeau, l'attention et la concentration sont filles d'un amour passionné, pense, sens, désire, vis avec plaisir. Un chat ne fait aucun effort pour se concentrer lorsqu'il regarde une souris... 

Va au-delà de : Tout vient de l'ignorance. Pourquoi devons-nous naître? Pourquoi devons-nous mourir ? L'unité est connaissance totale, lorsque tu t'intègres à elle il n'y a pas d'ignorance. Lorsqu'apparaît le soleil, l'obscurité s'évanouit. Nous devons mourir pour pouvoir naître. L'existence ne nie pas la mort, elle la vénère. Il n'y a pas de volonté d'exister lorsqu'on existe éternellement. L'angoisse de vivre est engendrée par le manque de contact généreux avec le monde, qui n'est ni extérieur ni intérieur, étant donné qu'il n'y a pas de séparation. Regarder, c'est bénir ; entendre, toucher, sentir, goûter, c'est bénir. Le corps, l'âme, l'esprit les fonctions mentales sont une même chose. L'ignorance, c'est vouloir se séparer d'eux. Va au-delà de : Tout change sans arrêt. Tout est impermanent et passe. Il n'y a rien de permanent. En Dieu rien ne change sans arrêt. Tout est permanent, éternel, infini, ça ne passe jamais. Va au-delà de : Notre ego n'a pas de susbtance. Notre ego indélébile, nous étant donné par Dieu, est notre différence. Sa substance est divine. Il n'y a rien qui n'ait de substance divine. Va au-delà de : Tout est vacuité, Ku, point zéro. Rien n'est ku, la vacuité est une illusion. Tout est rempli de Dieu."

En cet instant crucial, alors que l'habit rugueux adhérait à ma peau en faisant pression sur elle, en se collant à ma chair et à mes os, en m'immobilisant dans une position qui avait des siècles d'existence, et que mes pensées se répandaient comme un torrent dans toutes les directions, soumettant légendes, préjugés, idéaux écrits sur de la peau de momie, Ejo Takata me dit d'une voix pleine de douceur : " Tu construis tout ce que tu penses sur le mot "Dieu". Si je te le retire, tu te retrouveras sans rien. Réponds : Qu'est-ce que Dieu pour toi ?"



Je dédie cette publication à ma fille déjà présente sur ce blog sous son nom d'artiste, Mako - son nom d'éloge bamiléké qui signifie la déesse de l'amour que j'ai choisi sans en connaître la signification alors - , en ce jour de sa venue au monde au son de la kora jouée par son père, une mélodie composée rien que pour elle, à ma demande. Bel anniversaire, Lucile !


Commentaires

  1. Dieu que c'est Beau ! Je pars relire tranquillement, merci chère Fran pour ce partage… Et bien, ce Texte puissant, quel merveilleux cadeau d'Anniversaire pour Mako Caballo ! Joyeux Anniversaire, jolie Princesse, l'Avenir devant Toi !💖 Profite de ta Jeunesse ! ...Quant à moi, je retiens "...laisse tes yeux voir ce qu'ils t'invitent à voir, ne leur mets pas d'œillères…" (((*_*))) Bisous à toutes les deux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Soiz pour ton regard appuyé sur cette publication.

      Supprimer
  2. Quel magnifique texte qui mérite que l'on prenne le temps de le lire et relire afin de s'imprégner de toute la philosophie orientale qui y est développée. J'aime beaucoup et l'humilité est de rigueur avec un tel écrit.
    Quel beau cadeau d'anniversaire pour Mako Caballo. Merci à toi Fran pour cette découverte 😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très heureuse que cette publication retienne à ce point ton attenttion, Patricia.

      Supprimer
  3. Quel beau cadeau pour ta fille à qui je souhaite un très joyeux anniversaire. Et nous sommes privilégiés de partager ce cadeau. Merci pour ce partage ��

    RépondreSupprimer
  4. Ah les textes choisis par Fran!!! Merci d'avoir choisi cette toile, mais pas que, merci de savoir unir lettres et images, ce texte est d'une force et d'une profondeur émouvante! un voyage bien au delà de la réflexion, a quand la sagesse des hommes? Magnifique message d'Amour!
    Merci Fran!
    Ricou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas perdu le sens des mots et la façon de les exprimer, Capitaine... Si heureuse de te lire.😘😍

      Supprimer
  5. Waouh !!! Il est étrange de retrouver sur ton blog tout ce que j'ai reçu pour enseignement ou presque. Je ne peux qu'adhérer à cette pensée puisqu'elle est mienne depuis. Merci Fran, merci beaucoup pour cette piqûre de rappel. Il n'y a que Dieu que je ne saisis pas. Bon anniversaire à ta fille, Mako, qui peut être très fière de sa maman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dieu n'appartient pas aux religions qui n'ont su que donner vie à des dogmes castrateurs. Dieu est un mantra qui nous dit combien le Vivant est incommensurable. Une resonance dans l'univers soit unité vers.... Enfin c'est ma définition...😘

      Supprimer
  6. Saisissant , passionnant, toi tu sais donner et partager Fràn . Quelle texte !
    Un bon anniversaire à Mako , belle déesse .
    Bises vs 2

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour les messages ! ;)

    Merci pour ce beau cadeau ! ❤️

    RépondreSupprimer
  8. Un texte fort et saisissant que j'ai pris plaisir à lire et relire et qui sied bien avec cette superbe oeuvre de Ricou.! Quel beau cadeau d'anniversaire pour Mako à qui je souhaite une année remplie de succès et d'accomplissement de ses rêves les plus chers.Merci de ce partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel joli voyage dans l infini plein de sagesse d amour dont la résonnance est très forte en lisant ce texte nous donne à prendre conscience sur soi même et qui nous impose à l humilité merci fran pour le partage
      Merci RIcou pour cet toile très significative et pleine de talent comme toujours
      Joyeux anniversaire Mako je te souhaite toute la réussite pour ton art que tu exprime avec tant de beauté et de grâce
      Marwychkka (lyly)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

La vie, les gens... avec Syl peintre et Jung