Articles

Affichage des articles du novembre, 2019

Wabi-Sabi, video montage de Fran Nuda

Image
J'ai déjà évoqué ici le wabi-sabi, et je le referai encore... comme une nécessité,  voire une urgence , celle de la vérité qui découle de l'observation de la nature ; cette nature dont nous nous sommes beaucoup trop éloignés, ou que nous avons trop voulu contrôler. Notre monde actuel est aussi empêtré dans cette illusion de la permanence, refusant le non-être, sous toutes ses formes. Et pourtant tout s'use, s'en va, a une fin. Tout finit par tomber dans l'oubli. Le wabi-sabi est la beauté des choses imparfaites, incomplètes et impermanentes. Ce photo-montage est un voyage au coeur du wabi-sabi. bon vent ! Buen viento !
Fran Nuda


Extrait du livre WABI-SABI, à l'usage des artistes, designers, poètes et philisophes de Leonard  KOREN :
Rikyu utilisait ce poème souvent répété de Fujiwara no Teika ( 1162 - 1241 ) pour décrire l'humeur du wabi-sabi :
Aux alentours, ni fleurs épanouies
Ni feuilles d'érable brillant de mille feux,
Mais une simple cabane de pêcheur

Light and Blue, photomontage de Fran Nuda

Image
Immobile, le bleu résout en lui-même les contradictions, les alternances - telle celle du jour et de la nuit -  qui rythment la vie humaine. Impavide, indifférent, nulle part ailleurs qu'en lui-même, le bleu n'est pas de ce monde;  il suggère une idée d'éternité tranquille et hautaine, qui est surhumaine - ou inhumaine. Son mouvement, pour un peintre comme Kandisky, est à la fois un mouvement d'éloignement de l'homme et un mouvement dirigé uniquement vers son propre centre qui, cependant, attire l'homme vers l'infini et éveille en lui le désir de pureté et une soif de surnaturel. ( Kandisky).[...] Les Egyptiens considéraient le bleu comme la couleur de la vérité.[...] Ce bleu sacralisé - l'azur - est un champ élyséen, la matrice à travers laquelle perce la lumière d'or qui exprime leur volonté : Azur et Or, valeurs femelle et mâle.

Extrait du Dictionnaire des symboles, Jean Chevallier et Alain Gheerbrant, éd R. Laffont





La terre est bleuecomme une oran…

Marwychkka, Liliane Julé, toiles acryliques 2019

Image
14 novembre 2019... Notre amie Marwychkka fête son anniversaire pour la ...ème fois... et en ce jour qui l'honore, revisitons ensemble ses toiles les plus récentes, ce, pour lui souhaiter un très bel anniversaire et lui rendre hommage à travers ses créations qui évoluent quant aux thèmes, cette année... J'y joins un texte poétique qui lui va à merveille, je trouve, puisqu'il interroge l'idée même de l'art soit " refaire le monde " et notre amie manie plume et pinceaux avec brio et nous entraîne dans son élan créatif, vers des horizons parfois bien lointains...

Fran Nuda




Pourquoi m'interdirais-je un épi de blé dans la steppe mongole une aurore boréale le noyau bleuté d'une banquise et la route des chercheurs d'or Pourquoi m'interdirais-je les ricochets d'un rayon de soleil sur les murs de la ville l'ombre d'un olivier millénaire et le chemin des transhumances Pourquoi m'interdirais-je Sphère bleue engourdie de marcher jusqu&…

Au nom de l'amitié, au Pays Basque

Image
L'amitié réelle est la plus belle des choses de la vie. Elle naît d'un rien et vous emplit le coeur d'une chaleur qui donne soudain un éclat particulier à ce qui constitue le quotidien. Je l'ai vécu, une fois de plus, cet été, avec ce bien sympathique couple, Nicole et Thierry. Le charme discret d'une amitié sincère et simple, dont voici un aperçu.  Soyez les bienvenus, le temps de cette vidéo, parmi notre trio de choc !
Fran Nuda






" Ne marche pas devant moi, je ne te suivrai peut-être pas. Ne marche pas derrière moi, je ne te guiderai peut-être pas. Marche à côté de moi et sois simplement mon amie. "

Albert Camus 



Sur ce blog et sur le thème de l'amitié, voir aussi :

M.Y Forever

Dernier hommage, à toi, amie sans fin...

Amitié, quand tu nous tiens...

En route pour l'expo marathon de Joyce, artiste-pe...

Les copains de la La Ruelle, toiles, collectif d'a...

Ecrasante chaleur, Collectif sur toile de Nicole E...







Se libérer du connu, extrait 2, Krishnamurti

Image
Krishnamurti, encore et toujours, désormais sur ce blog où il a évidemment une place de choix.  Croiser cet extrait  avec une toile numérique de Ricou.G est une évidence - et vis, danse, et vie danse,  et vie dense - notamment celle-ci mais avec aussi tant d'autres ; ceux qui connaissent l'artiste et l'homme comprendront pourquoi ; j'invite les autres à découvrir cet artiste notamment sur son site, sa page FB mais aussi sur ce blog, en cliquant sur  le lien en fin de publication. Mais avant tout, découvrons ce texte sur la liberté d'être et de vivre avec soi-même tel que l'on est... La liberté n'est pas celle que l'on croit... nulle croyance ici mais ouverture d'esprit. Belle  et saine lecture !
Fran Nuda

                                                                  site de l'artiste



La jeunesse aujourd'hui, comme toutes les jeunesses, est en révolte contre la société, et c'est une bonne chose en soi. Mais la révolte n'est pas la l…

Page blanche, Bretagne 5, émission littéraire, La vie sans fin

Image
Ecoutez Bretagne 5... sur le web, le site , la radio... de nombreuses émissions dont PAGE BLANCHE à laquelle nous étions 5 auteurs conviés par Michel Philippo, autour du projet de Yvon Kervinio, photographe. 550 photos argentiques des années 80/90 en Bretagne sud envoyées par Yvon, parmi lesquelles nous devions en retenir 30 pour une publication totalement libre chacun. 5 auteurs  à découvrir donc sur ce lien ci-dessous... Pour ma part, j'y parle de LA VIE SANS FIN, livre où j'ai laissé s'exprimer comme le dit si bien Yvon Kervinio, ma sensibilité féminine, à propos de ces petites choses de la vie que tout un chacun rencontre au cours de sa vie. D'où cette résonance qui me vaut de très beaux retours de lecteurs qui trouvent, le plus souvent, un bout de leur histoire par ci, par là, au gré des mots posés. Un livre qui m'a permis d'explorer différents types d'écriture, du langage parlé au langage plus littéraire, de l'humour au ton plus sombre selon le th…

Crying, Un cri, Abia Dasein

Image
La quarantaine et ses tourments comme ses délices... bien sûr, c'est mon regard sur ce que je découvre de Abia, à travers ses écrits et nos quelques échanges passés, pas sa vérité... il serait prétentieux et vain de vouloir toucher la vérité d'un être... que chacun cherche déjà son chat, ce chat, là, parfois coincé dans la gorge comme un cri étouffé, en attente... en attente de ce moment magique qui ferait naître une voix, une voix éclairée qui sortirait enfin de cette obscurité... Mon voeu le plus cher envers Abia et tout être qui se met au monde, n'ayant cesse de devenir encore et toujours, tracer, au son de sa voix, sa voie, celle qui conduit à la pureté lovée au fond de soi et qui attend, patiemment, son heure... car ainsi va la vie, la vraie vie, celle que l'on se crée, pas à pas, de cri en cri... merci à Abia de me confier ce poème que j'ai lu à ma façon, car à chacun sa vérité...  Abia Dasein que je vous invite à découvrir plus avant sur les liens donnés plu…