Crying, Un cri, Abia Dasein

La quarantaine et ses tourments comme ses délices... bien sûr, c'est mon regard sur ce que je découvre de Abia, à travers ses écrits et nos quelques échanges passés, pas sa vérité... il serait prétentieux et vain de vouloir toucher la vérité d'un être... que chacun cherche déjà son chat, ce chat, là, parfois coincé dans la gorge comme un cri étouffé, en attente... en attente de ce moment magique qui ferait naître une voix, une voix éclairée qui sortirait enfin de cette obscurité... Mon voeu le plus cher envers Abia et tout être qui se met au monde, n'ayant cesse de devenir encore et toujours, tracer, au son de sa voix, sa voie, celle qui conduit à la pureté lovée au fond de soi et qui attend, patiemment, son heure... car ainsi va la vie, la vraie vie, celle que l'on se crée, pas à pas, de cri en cri... merci à Abia de me confier ce poème que j'ai lu à ma façon, car à chacun sa vérité...  Abia Dasein que je vous invite à découvrir plus avant sur les liens donnés plus bas... mais déjà dans ce très beau poème, comme un envol...

Fran Nuda



                                                                            Credit photos Marj photographie





Un cri 
Écarlate
 Et primal 

 Un cri 
De briseur d'os 
Qui éclate les alvéoles 
Pulmonaires 
Et strie 
Les cordes vocales 

Un cri tragique 
Et magistral 

Pour découvrir 
Du bout 
Des bronches 
Tranchées 
La pureté 
D'une symphonie 
De cristal









Liens pour en savoir plus sur Abia Dasein :

https://www.facebook.com/abia.dasein.poesie/

Mobilis Pays de Loire




 



 Sur ce blog déjà avec Abia Dasein :

 Main... tenant, together, video de Fran Nuda

 Main... tenue, In Flight, vidéo de Fran Nuda

 A love story, tableau de Alex Platt, texte de Carm...







Commentaires

  1. Magnifique photo, celle d'Abia Dasein... Son poème m'évoque la naissance d'un enfant qui sort du ventre de sa mère, d'où ce cri primal de l'arrivée dans un monde inconnu et dangereux peut être...
    C'est très beau, merci Fran de faire connaître une femme si belle. 😘

    RépondreSupprimer
  2. Très beau poème d'Abia Dasein et cette belle photo qui lui va si bien.Merci encore Fran de nous avoir fait découvrir antérieurement cette excellente poétesse.

    RépondreSupprimer
  3. Très belle photo et superbe poème. Une naissance, un renaissance, un envol ? C'est ce que je ressens.

    RépondreSupprimer

  4. Fran Nuda
    La première phrase, ta première phrase je la trouve d'une force et d'une puissance folles. Oui il serait prétentieux de vouloir toucher la vérité d'un être. Moi je crois que mon chat est toujours dans ma gorge et que mon cri n'est jamais vraiment sorti de ma gorge. Le poème de ton amie me parle réellement. La photo est dans la même veine... merci Fran.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d’accord avec Gilles ( pas voulu maîtresse) je pense que ce cri attendu qui sort à notre venue au monde , n’est en vérité que la 1ere noté de tous ceux qui resteront coincés dans notre gorge , la symphonie sera longue et inachevée .
    Merci pour cette découverte et cette photo . 😘

    RépondreSupprimer
  6. Comme je l'ai dit, le texte de Fran, les mots d'Abian, tout me rappelle la puissance du cri de E.Munch...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement... Mais la photo d'Abia et cette très joile pause convenait beaucoup mieux, je trouve...😘

      Supprimer
  7. Un très très grand merci chère Fran pour tes mots, ton regard et ta bienveillance!
    Je me sens toute chose...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu n'es pas une chose mais un être vivant et vibrant d'où ta présence obligatoire sur ce blog.... Je te laisse remercier chacun de leurs touchants commentaires...

      Supprimer
  8. Merci à chacun de vous ici pour avoir pris le temps de donner à entendre, à votre tour, votre ressenti sur ce delicieux poème de Abia qui nous parle évidemment😘

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

A love story, tableau de Alex Platt, texte de Carmen Pennarun