Les montagnes de Gilles

C'était il y a environ quatre mois, je crois. Notre ami Gilles, déjà présent sur ce blog, partait pour ses montagnes qu'il a quittées depuis... peu importe en fait ! car le fait est que de coeur, il ne les a jamais quittées. En partance vers la Haute-Savoie, il nous a fait le cadeau de quelques photos... évidemment une idée me vint, celle de réunir les haïkus de Soiz et les photos de Gilles. Pourquoi ? parce que Gilles aime cette forme d'écriture courte que maîtrise notre amie Soiz qui, gentiment, a accepté de  jouer le jeu et voici le résultat... J'ai aussi choisi d'y joindre un extrait de ce livre de Thomas Mann, La montagne magique, bien sûr, pas seulement pour son titre. Je le trouve en adéquation avec notre ami Gilles, à tort ou à raison, lui seul le sait...

Fran Nuda



 Extraits de La Montagne magique de Thomas Mann :

 Deux journées de voyage éloignent l’homme – et à plus forte raison le jeune homme qui n’a encore plongé que peu de racines dans l’existence – de son univers quotidien, de tout ce qu’il regardait comme ses devoirs, ses intérêts, ses soucis, ses espérances ; elles l’en éloignent infiniment plus qu’il n’a pu l’imaginer dans le fiacre qui le conduisait à la gare. L’espace qui, tournant et fuyant, s’interpose entre lui et son lieu d’origine, développe des forces que l’on croit d’ordinaire réservées à la durée. D’heure en heure, l’espace détermine des transformations intérieures, très semblables à celles que provoque la durée, mais qui, en quelque manière, les surpassent. À l’instar du temps, il amène l’oubli ; mais il le fait en dégageant la personne de l’homme de ses contingences, pour la transporter dans un état de liberté initiale ; il n’est pas jusqu’au pédant et au philistin dont il ne fasse en un tournemain quelque chose comme un vagabond. Le temps, dit-on, c’est le Léthé.

 [...]

 Des eaux murmuraient dans la profondeur, à droite ; à gauche, des pins foncés, entre des blocs de rocher, se dressaient vers un ciel gris pierre. Des tunnels noirs comme fours survenaient, et lorsque le jour reparaissait, de vastes abîmes s’ouvraient, avec des bourgs dans leur profondeur. Ils se refermaient, de nouveaux défilés suivaient, avec des restes de neige dans leurs crevasses et leurs fentes. [...] De grandioses perspectives sur la fantasmagorie sacrée et l’amoncellement de l’univers alpestre où l’on pénétrait en s’élevant, s’ouvraient, puis échappaient de nouveau, par un détour de la voie, au regard admiratif. Hans Castorp se dit qu’il devait avoir laissé derrière lui la zone des arbres à feuilles, sans doute aussi, sauf erreur, celle des oiseaux chanteurs, et cette pensée de la cessation, de l’appauvrissement fit en sorte que saisi d’un vertige et d’une légère nausée, durant deux secondes il couvrit ses yeux de sa main. Déjà c’était passé. Il vit que l’ascension avait pris fin. Le point culminant du défilé était franchi. Au milieu de la vallée plane, le train à présent roulait plus agréablement. Il était huit heures environ, le jour durait encore. Un lac parut dans le lointain du paysage ; son eau était grise, et les forêts de pins montaient, noires, au-dessus des rives et le long des pentes, se clairsemaient, se perdaient, ne laissant qu’une masse pierreuse d’une nudité embrumée. On s’arrêta près d’une petite gare, c’était Davos-Dorf, ainsi que Hans Castorp l’entendit crier ; tout à l’heure il serait arrivé au terme de son voyage. Et tout à coup il entendit à côté de lui la voix de Joachim Ziemssen, la voix compassée et hambourgeoise de son cousin, qui disait

 – Bonjour, vieux ! Allons-y, descendons !



Sur ce blog, consulter aussi :














 

Commentaires

  1. Moi qui adore la montagne, j ai adoré chacune de ces photos, et aussi chacun des haïkus de soiz avec mon préféré ( juste la beauté, juste le silence, juste la paix retrouvée) , c’ est exactement mon ressenti quand je suis à la montagne. Les montagnes de Gilles sont magnifiques et je comprend qu elles lui manquent. Merci pour cette découverte de la Haute Savoie ( pour moi) et magnifiques extraits de la montagne magique .

    RépondreSupprimer
  2. Merki Martine de passer par là. Je laisse nos amis te répondre...😘

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Gilles pour ces splendides photos de ce beau coin de France ! Bravo Soiz pour tes merveilleux haïkus.
    Merci Fran pour ce beau montage et pour l'extrait de La Montagne magique.

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  5. 3 eme et dernier essai !
    Ça passe ou ça casse 😟

    Je disais que devant un tel trio , certains silences nous attirent, nous fascinent , on a envie de jeter n’importe quoi dedans , des paroles, des mots ....
    je n’en ai pas et fait rare me concernant .
    Juste Soiz les tiens de mots sont ... 😱😍,
    Juste Gilles tes photos et ta montagne sont .... 😲😍
    Juste Fràn , ton choix de texte, ton montage , et ta façon de rendre à chacun de nous de si beaux hommages post mortels sont .... 🤗😍.
    Bref , pour faire court , un gd merci mes amis et continuez surtout , pour nous .
    😘😘😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans mots tant tu nous gâtes dans ton com😍😍😍😍

      Supprimer
  6. Paysage et mots qui s'accordent, s'emmêlent et nous emportent sous d'autres cieux. Magnifique sans oublier le texte qui les accompagne. Fran et son don de marier les travaux de nos amis artistes, du bonheur en boîte pour nous !

    RépondreSupprimer
  7. Oui la neige le blanc immacule qui nous enveloppe dans ce silence le calme la sérénité c est très ressourçant et appaissant est ses photos magnifiques de Gilles en sont la preuve accompagné des haïkus de Soiz tellement justes en font un parfait bouquet ....par les soins de Fran qui par son talent habituel nous le fait vivre à travers cette jolie vidéo
    Marwychkka lyly ❤️
    À bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon voyage et bon séjour à toi, lyly, le froid, la neige. La montagne.... Bientôt aussi pour toi et un ressourcement donc😘😍😍😍😍

      Supprimer
  8. ~ 3ème essai *_* ~

    Bonjour,

    Mille mercis chère Fran pour ce cadeau, cette petite merveille, ce grand plaisir ! ...Ahhh, quelle jolie musique, Ahhh le texte de Thomas Mann...💙😘

    Le sais-tu, toi, tu fais vraiment des miracles… Quelques photos, quelques mots au vent et ça y est, on embarque pour un ailleurs bleu qui nous fait tant de bien en cette fin d'automne !
    Je suis très heureuse pour toi, Gilles : le temps d'un instant, paisible, tu retrouves tes montagnes !💙 Belle journée Fran, Belle journée à chacun-chacune ! (((*_*)))

    ~ Merci les Ami(e)s pour vos commentaires, vos encouragements qui vont toujours droit au cœur ! ~

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi d'avoir accepté d'écrire ces haïkus sur les photos de Gilles... Cette publication n'existe que grâce à vous.😘

      Supprimer
  9. Merci beaucoup. Je reste sans voix. Quelle surprise !!! Si je m'y attendais. Je pensais ces documents égarés dans les limbes d'Internet.Tu as su faire de ces photos, habillées des mots que j'adore de Soiz, une composition d'une grande facture. Je te remercie vraiment, suis touché de ta délicate attention. Un carreau en plein coeur. Je n'oublie pas Soiz et ses textes qui touchent juste à chaque fois. Je les adore et je pèse mes mots. Comment remercier chacune à la hauteur de sa gentillesse. Vous êtes vraiment adorables et de bien belles personnes. Je ne rendrai jamais suffisamment à Sylvie sa volonté de me permettre de vous compter comme amies fidèles. Vous êtes de bien belles personnes. Merci merci. Je vous aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Gilles ! Merci, l'Ami !

      Alors, si tu es content, nous sommes contentes ! (((*_*))) Concernant les mots à poser sur tes jolies photos, j'ai fait simple, cela m'a beaucoup plu ! Mais, bien sûr, chacun-chacun a son propre ressenti...et j'ai essayé de faire en sorte que ces mots te plaisent !

      Fran, tu es merveilleuse. Tu sais prendre le meilleur de nous mêmes ! Le résultat est vraiment top ! On a l'impression que tout est simple et coule de source ! *_*

      Comme elle est belle cette complicité entre nous tous-toutes !

      Je vous embrasse😘


      Supprimer
  10. Oui j'ai bien vu que tu restais sans voix😘😂😂😂😂
    Je te taquine... Tu as retrouvée ta voix et comme dab elle est toujours directe et profondément sincère. Je suis très heureuse de vous avoir assovier sur ce blog, Soiz et toi.😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Venant de toi comment aurait-il pu en être autrement

      Supprimer
    2. Bon n’oubliez pas Fràn, Soiz, Gilles , que tout ça c’est grâce à moi .... j’ai présenté mes amies à un ami .
      Désolée c’est pas moi qui l’ai dit .
      Comment tirer la couverture à soi .?
      Allez je deconne , vous avez bien du talent et moi aussi je vous aime 😍

      Supprimer
    3. Sylvie, c'est vrai, sans te faire gonfler le melon, c'est à toi que je dois ces rencontres aussi nombreuses que celles. Merci à toi. Nous aussi on t'aime

      Supprimer
    4. Ah Ah, chère Sylvie ! Un grand M E R C I pour tes mots ! (((*_*)))

      ~~~

      ...Dis-donc, Sylvie, tu sais que Gilles, moi, nous tous-toutes attendons avec une certaine impatience de découvrir "la" nouvelle porte ou fenêtre *_* une Fête à chaque fois que tu nous en offres une ! 😘!

      Supprimer
    5. Ah Sylvie... comme je reconnais ta frilosité, de saison, qui plus est et tu es pardonnée de tirer à ce point la couverture à toi...;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

L'inconnue au parapluie, A. Vignau,toile/ P. Bertoux, texte

Colores, Poesía de Federico García Lorca

A love story, tableau de Alex Platt, texte de Carmen Pennarun