Happy new year 2020 with the Poet and Peasant Overture of Suppé, and poems of Fran Nuda

La vie est mouvement, avec, comme en musique, des temps de silence, de pause, jamais très longs, toutefois, juste là pour donner valeur et sens à ce qui se vit... avec aussi des temps de douceur et d'autres plus rudes, et il serait illusoire que de ne vouloir que douceur qui perdrait tout son sel et sens, la vie est rugueuse pour qui s'y frotte vraiment... La symphonie se joue sur une partition riche de notes et rythmes variés, comme celle de la vie,  ce qui, au final, en fait sa beauté. Pour vous en convaincre, permettez ce partage musical qui me fut offert aujourd'hui par un ami. Quoi de mieux, en ce premier jour de l'année, que d'écouter de la musique si bien dirigée, qui plus est, si bien filmée aussi, - merci Norbert - ? Danser peut-être... ;) Et puisque l'on y parle de poète et de paysan, de douceur et de rudesse, je vous livre ces écrits d'un autre temps, mais  intemporels... vigilance et discernement pour gagner en lucidité, et garder les yeux ouverts ;)

Fran Nuda




Porte ouverte



Une porte s'ouvre,

C'est l'amour, encore, toujours

Une porte claque,

L'amour a sa mesure.

Derrière la porte,

Une autre porte,

Porte close,

Amour névrose.

Une porte s'ouvre,

C'est l'amour, encore, toujours

Amour éclose,

Sur nid de roses.

Une porte s'ouvre,

Vue sur vie velours.
 

La dernière séance

Ainsi la vie des menteurs
Une existence en leurre
Morte en eux l'enfance
Êtres humains sans conscience
Leur parole est sans valeurs
Pantins s'agitant en tous sens.

Des charognards déguisés
En êtres civilisés
De complaisance bardés
La bienséance fardée.

Ainsi la vie des menteurs
Broyeurs, exploiteurs, voleurs
D'enfances et d'innocences
Indécents, ils avancent
Vers plus et plus d'impudeur
L'impudence est leur danse.

Des charognards déguisés
En êtres civilisés
De complaisance bardés
La bienséance fardée.

Ainsi la vie des menteurs
Ils construisent leur bonheur
Au ciment d'ignorance
Imposteurs ils avancent
En rang manipulateurs
La séance commence.

Des charognards déguisés
En êtres civilisés
De complaisance bardée
La bienséance fardée.

A quand le miroir brisé
Découvrir la vérité
Que cesse l'impunité
Des charognards déguisés ?


 Vie

Je suis ce souffle doux
Caressant tendrement ton âme
Calmant la tempête de ton cœur
Libérant ton esprit qui te guide
Vers le meilleur et le dire.


Maître à bord

 

Je deviens lapidaire

Je cisèle sans arrêt

Dans le plus grand secret

L’opaque du verre.

C’est un art difficile

D’engendrer du mobile

Du verre matière première

Au vert vie printanière.

En apprentie sage

Je vois le Roi Mage

Il a pour moi un cadeau

La transparence de l’eau.



 Fran Nuda


Voir aussi sur le blog :

Passage de l'an 18 à l'an 19


 

Commentaires

  1. Wouahhhh Fràn , merci pour tous ces cadeaux . Musique et texte , bonne année mon amie 💕

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merki merki, les vases communicants, rien de plus mais comme tu le sais, un rien, c'est tout... ;)

      Supprimer
  2. Merci Fran pour ce beau texte et cette merveilleuse musique.Bonne année.Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merki, merki, Mon amie Patsy, tout le plaisir du partage avec, ici, une bonne part que l'on doit à Norbert ;)

      Supprimer
  3. Mais que c'est Beau ! Merci Fran pour ce partage, Musique et Textes ! Merci Norbert Ehlert !❤️❤️

    RépondreSupprimer
  4. Oui je savais que ça te plairait particulièrement cette musique... Merci d'être passée par là😘

    RépondreSupprimer
  5. Ton texte de présentation est tout simplement symphonique. Symphoniquement beau. Je me suis régalé. Quant à la suite de tes écrits, j'ai une vraie préférence pour "vie". Qu'ils sont rares ces moments que tu nous donnes à lire. Tu es souvent au service des autres, à nous présenter leurs oeuvres. Pour une fois je peux découvrir tes mots, avec leurs pauses, leurs soupirs, leurs notes pointées et leurs variations de tempo mis en avant. Un symphonie quoi !!! Merci Fran.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gilles pour la mise en valeur de ces écrits qui datent à part bien sûr l'intro, évidemment, et vie bp plus récent. Je partage de moins en moins mes mots.😘

      Supprimer
  6. Merci beaucoup pour ce bel ensemble. Un nouveau joli duo est né qui nous laisse augurer de beaux partages

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'en suis sûre, merci d'y avoir contribué d'aussi près ;)

      Supprimer

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Un instant seulement, Snowy, Y. Brun, A. Vignau, L.Quiroga

Colores, Poesía de Federico García Lorca