De la violence conjugale au féminicide

Tant de choses derrière cette porte fermée aux regards extérieurs, tant de maux subis sans en dire un  seul mot tant la peur est là, tapie, en soi. Tant de violences familiales dont les enfants sont les témoins impuissants, tant de prises de conscience aussi et pourtant... pourtant ce sont toujours les victimes qui doivent laisser le logement familial, ce sont toujours les victimes qui se sentent coupables, ce sont toujours les victimes qui doivent apporter des preuves de leur martyre... où en sommes-nous aujourd'hui de ce fléau qui sévit toujours tout autant ? En 2019, 150 femmes ont été tuées par leur conjoint.  Un crime de propriété, où l'homme ne peut tolérer que "sa chose" s'émancipe et le quitte, et cette vidéo donne à voir tout ce qui se joue dans ce huis clos familial où la violence psychologique avant tout s'exerce. La violence ne doit jamais trouver raison d'être...il suffit de lui dire NON... et une reconnaissance plus active de ce qui se joue par les forces de l'Ordre et la Justice.

Fran Nuda





Plus jamais...


Tu me disais et je t'écoutais
tu te trompais mais je te croyais
tu m'inventais un autre moi
je me perdais dans tes méandres

je n'avais plus que tes coups
alors un jour je t'ai quittée
longtemps tu m'as cherchée
et un jour tu m'as trouvée

j'avais changé...

depuis tu me maudis
au fin fond de ta prison
depuis je me souris
munie de mes deux ailes

il a suffi de lui dire NON...

Fran Nuda


Voir aussi sur ce blog :

 Féminiser le monde, Leleu

Chant aux enfants abusés, Fran Nuda, poèmes



Commentaires

  1. Cette violence ne devrait pas exister.Elle continue souvent après le divorce lors des visites en territoire neutre pour les enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait... Et les enfants en subissent de bien graves conséquences.

      Supprimer

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Un instant seulement, Snowy, Y. Brun, A. Vignau, L.Quiroga

Colores, Poesía de Federico García Lorca