Le temps des amours... Fran Nuda, vidéo haïshas et poèmes

Voici l'été venir, ce temps favorable aux amours au goût de sel et autres délices partagés. Parfois, le temps suspend son vol ou vous donne des ailes... parfois, il vous plombe une aile ou elle, avant que ne surgisse de nouveau cet élan vers un deux nouveau... Cupidon a la flèche facile surtout  en ces mois de vacance où il fait bon flâner, le nez au vent léger, le temps d'un été... et l'âge ne fait rien à l'affaire... il est toujours quelque part un être à aimer, ou aimant, ou plus simplement juste amant... d'un jour, d'une nuit, ou plus... l'insoutenable légèreté du temps estival propice à l'impromptu, à l'inconnu, parfois en y laissant des plumes... Voyage au pays de l'amour... avec ou sans retour... et au-delà du temps car la saison des amours, chez l'humain, c'est tout le temps... Je te tiens, tu me tiens...

Fran Nuda



 Justin le petit lapin

Tu existes et tu le sais, tu en jouis sans dire OUI
Oui, à qui tu es, oui, à ce que tu fais,
Oui, à tes excès, oui, à ce qui te plaît.
Tu cours, tel un furet, le furet des bois mesdames.
Au jeu d'échec, alors sans dame, échec et mat, tu perds ton âme.
Semeur de graines, sans amour et sans haine, semeur de rêves,
A quand la trêve des masques et des ficelles,qui, dans la mélasse
T'enlisent, te nuisent ,t'enlacent et te lassent, car, de guerre lasse,
En toi, se plaint un petit lutin, nommé Justin, c'est lui, mon copain.
Dans le lointain, il se souvient des câlins du Lamentin.
Patiemment, il attend pour dire enfin oui, à la vie, un vrai oui,
D'ouvrir la porte à son coeur, qui attend, que l'amour le porte
Vers ce qu'il est vraiment, au-delà des tourments, au-delà du temps.
Exister pour de vrai, mais, peut-être, est-ce prématuré...

Fran Nuda


 Compagnon de jeu

Au jeu de la vie, j'ai brûlé bien des ailes
Le feu de la vie, désormais mon acquis,
Vers toi, me guide, tranquille,
car je sais que je t'aime.
Une pensée vers toi, et mon être frissonne,
D'aise.
Ton corps contre le mien, et je suis tienne.
Vibrations de l'Instant... l'évidence, je constate.
L'amour nous a choisis, j'en accepte le prix.
Compagnon de jeu à l'oeil coquin,
Jamais encore, dans la vie,je n'ai, à ce point, vibré.
Cette première, je me la dois, mais c'est grâce à toi,
car, à ce jeu, il est mieux d'être DEUX !

Frisson, doudou, tendresse...

Fran Nuda


 




Commentaires

  1. Tout est beau,les poèmes,les haïshas,la musique .L'amour bien décrit.
    Merci Fran pour cette belle vidéo.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir chère Fran !💙
    Que j'aime cette Saga-Haïsha ! Une bien belle vidéo que tu nous offres-là !
    Je suis particulièrement sensible à ton poème "Compagnon de jeu" !
    Ton Blog est un bonheur, que de belles publications, un super endroit pour partager le Beau ! ... Toujours des émotions très fortes lorsque je pousse la porte et découvre !🙂
    Tout le succès possible pour ton Blog !
    Je te souhaite une belle soirée, Bisous fleuris(((🌹)))🌿 Soiz

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ces compliments, chère Soiz et longue vie au blog tant qu'il apportera quelque émotion à tous celles et ceux qui le lisent, un peu, beaucoup, voire passionnément...😘😊😄

    RépondreSupprimer
  4. Quelle jolie promenade à travers ses si jolies photos pleines de tendresse et un vrai bonheur de lire ses poèmes
    Le poeme " le compagnon de jeu" m à beaucoup touché
    Merci Fran ne nous enchanter et nous entraîner à travers ses vidéos dans le charme l émotion et la douceur
    Marwychkka lyly ❤️

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

Un instant seulement, Snowy, Y. Brun, A. Vignau, L.Quiroga

Colores, Poesía de Federico García Lorca