Thierry Châtel, la vision druidique de l'univers

Quel heureux hasard ! Mais le hasard est toujours heureux finalement et prouve combien au-delà des apparences, il est des forces cosmiques qui nous dépassent et veillent aussi sur nous... Noël n'a jamais été pour moi autre chose que le retour de la lumière, la fête sacrée du solstice d'hiver. Et soudain mon attachement, mon attraction à la Bretagne, prend sens au-delà du tellurique comme je l'ai dit sur la publication proposée plus bas. Hasard que ces différentes rencontres sur des salons du livre bretons avec Thierry Châtel et cette empathie pour une intelligence évidente, comme je les aime, où l'humour est toujours là, mais pas que... l'érudition empreinte d'une modestie hors pair, voilà ce qui saute assez vite aux yeux, lorsque votre regard croise celui de Thierry Châtel. Et puis, un jour, il y a ce message, en l'honneur de ce solstice d'hiver et là, soudain, non seulement tout prend sens pour moi mais l'inattendu, l'impromptu, comme j'aime, prend corps, et donne vie à cette publication et cette vidéo. Merci Thierry Châtel !

Fran Nuda




 Sur Bretagne 5, en savoir plus sur Thierry Châtel

 

Thierry Châtel a rédigé une biographie qui permet de découvrir le druidisme contemporain. La réédition récente de cet ouvrage en français complète les livres qu'il a publiés auparavant en breton, notamment sur le premier Grand-Druide Jean Le Fustec (de Rostrenen).

  Les druides s'intéressent à la symbolique naturelle, à la philosophie, et expriment volontiers leur sagesse par la poésie.  Un aperçu de la sagesse druidique expliquée par Yves Berthou :
 
"Il est un reproche que je fais à bien des directeurs d'âmes, c'est de mépriser les animaux. Jamais ils ne prêchent ni aux grands ni aux petits, ni aux enfants ni aux adultes, d'être bons pour les animaux." L' animal n'a pas d'âme à sauver ! C'est pourquoi on peut lui infliger des plaies, le martyriser, le tuer ! Au lieu de voir dans l'animal un frère véritable, hommes et enfants ne regardent l'animal que comme un jouet, un outil, un esclave, une chose qui ne peut ressentir ni souffrance, ni peine de coeur."

 Yves Berthou, par des Triades, présente la vision druidique de l'univers, selon les bardes gallois :Trois cercles de Vie : Le cercle de Keugant où il n'y a nul autre que Dieu, ni vivant ni mort, et il n'est personne autre que Dieu qui le puisse traverser, le cercle d'Abred où chaque état germe de la mort, et l'homme l'a traversé, le cercle de Gwenved où chaque état germe de la vie et l'homme le traversera dans le ciel. 

 

  Renseignements sur les livres de Thierry Châtel

 Sur Babelio, extrait :  

" La vie et l'oeuvre d'un druide ? Qui plus est un "grand-druide" ayant vécu de 1861 à 1933, c'est-à-dire hier ! On croyait pourtant le druidisme disparu après la conquête romaine ! C'est l'objet de cette biographie de Thierry Chatel. A travers la vie de cet ingénieur-poète, on découvrira un mouvement peu connu : le néo-druidisme, lié aux associations d'outre-Manche (au Pays de Galles et en Cornouailles).

 Bercé dès sa naissance (en 1861) par le chant des vagues de la jolie Presqu'île Sauvage de Pleubian, Yves Berthou devint poète, sans effort, la nature faisant vibrer les cordes de sa harpe.
Après avoir découvert des contrées exotiques en voguant sur des navires à voiles ou à vapeur, puis émigré à Paris, les murmures des vieilles demeures des Côtes-d'Armor lui firent prendre conscience de la richesse de la langue bretonne.

En parcourant son œuvre en prose, on découvrira les événements politiques, la littérature et la culture de son époque. Tour à tour marin, journaliste, paysan, peintre, ingénieur.. il fut aussi... Grand-Druide !
Son destin original est ponctué de rencontres illustres, il égrène les joies et les peines les plus grandes...

Oublié depuis sa mort (en 1933), il deviendra l'objet d'une longue quête pour les trois compères qui ont peaufiné cette biographie : Thierry Châtel lui a déjà consacré une thèse (sous la direction de Pêr Denez), Yvon Le Bideau a présenté des expositions documentées sur sa vie et Francis Guillou, historien à ses heures, a orné cet ouvrage de réalistes, magnifiques et émouvantes illustrations.

I.S.B.N. : 2-908463-28-8  

Thierry Châtel                      

Sur le site de l'Association des Ecrivains Bretons : Thierry Chatel
 

 Auprès de l'auteur :  thierry.chatel@laposte. net     


 Pour info complémentaire à propos du solstice d'hiver  :

La date du solstice d'hiver marque le début de l'hiver astronomique, et il est un repère dans les sociétés pour délimiter les moments forts du calendrier et des saisons. Les solstices ont donc été célébrés par de nombreuses civilisations, de l'Egypte antique aux sociétés chrétiennes. On remarque par exemple qu'en Europe, la célébration deNoël correspond, à quelques heures près, au moment de l'année où l'hémisphère nord entre dans l'hiver. Dans "Noël : Une si longue histoire", les historiens Alain Cabantous (Paris-I) et François Walter (université de Genève) s'arrêtent sur un solstice d'hiver considéré comme le jour de naissance du "soleil invaincu", où la lumière diurne se remet à croître. Pour les auteurs, le solstice est en effet porteur d'un "symbolisme cosmique" chez les chrétiens : il devient ainsi pour eux "le jour où naît le "vrai" soleil de justice identifié au Christ". A vrai dire, la chrétienté s'est appuyée sur une fête païenne, qui existait bien avant que l'on ne célèbre la venue au monde du Christ. Noël tire son étymologie du latin Natalis dies (jour de la naissance), qui désignait en Occident le moment à partir duquel les jours se rallongent à nouveau. Cette célébration était ainsi une fête de la lumière puisqu'à partir du solstice d'hiver, les jours commencent à se rallonger. Concrètement, les personnes qui célèbrent aujourd'hui encore la fête de Yule allument des bougies, font des feux, vont ramasser des choses dans la nature, fabriquent des couronnes et s'offrent des cadeaux, le plus souvent faits à la main. Ainsi en est-il en quelque sorte des druides en Bretagne  notamment, comme nous le montre Thierry Châtel, à travers son ouvrage sur Yves Berthou. Et cette vidéo ci-jointe qui nous apprend l'origine de cette vision druidique de l'univers.




Voir aussi sur ce blog :

Once Upon A Time In The French West, haïkus et vidéo

                                                 

 










Commentaires

  1. Très intéressant , grande sagesse aussi .
    Merci 🙏

    RépondreSupprimer
  2. Merci fran de nous faire connaitre la Bretagne a travers thierry chatel
    Oui j ai souvent lu le livre de Bertou chez les parents de mon mari curieuse cette cette facon de voir la vie et entendu les histoires des druits sur les arbres chenes et ornes lors de nos promenades avec les dolmens ect... Quz ce livre je i ai parcouru avec beaucoup de plaisir et etait admirative de cette sagesse
    La bretagne est d une grande richesse en beaucoup de chose et avec des panorama splendides....
    Amities
    Marwychkka lyly ⛄

    RépondreSupprimer
  3. Une superbe publication que je découvre, trop occupée que j'étais à fêter Noël, la Lumière. Un grand moment de partage pour nous. Merci fran pour ces textes qui résonnent en moi

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

La lune et la nuit, Jacques Prévert et montage video

SYL Peintre, rétrospective 2019, et Issa

Les aquarelles de Martine Durand