Articles

Affichage des articles du 2021

De la Mâle-Peur - Leleu - à l'amour et hommage à Patrick Dupond

Image
En ce jour nécessaire des droits internationaux de la femme, impossible de ne pas y consacrer une publication mais voilà, un immense artiste danseur nous a quittés ; alors unir les deux afin de rendre compte combien il serait possible de changer la donne entre hommes et femmes, comme déjà certains hommes le font dans leur vie, refusant les lois drastiques du patriarcat devenu totalement archaïque. Tout vient de là et le livre La Mâle-Peur du docteur Leleu datant de 1988, mis à jour en 1993 est toujours d'actualité en 2021... alors offrir en ce jour un instant de grâce entre homme et femme avec deux immenses danseurs français dont nous pouvons être fiers, et rendre hommage à ce fabuleux danseur au parcours incroyable, bienveillant, loin des critères que le patriarcat a imposé pendant des siècles non seulement aux femmes mais aussi aux hommes. Et c'est bien avec ces hommes bienveillants que nous formerons une société saine et réconciliée dans le respect mutuel des deux pôles néc

De Toulouse à Montréal, au nom du lien, Martine Durand

Image
Voici un projet de longue date en quelque sorte... offrir à mon amie Martine, un montage photo de ses petits trésors, après avoir eu le feu vert des parents pour la publication sur le blog et youtube. Alors, choisir ce jour qui honore les grands-mères pour lui offrir cette publication, m'a paru une évidence. Comme une consolation, certes, mais aussi, une promesse, un espoir d'un futur voyage de nouveau à Montréal. Ce que je lui souhaite de tout coeur. Y associer ce court passage d'un auteur toulousain, Jean-Paul Dubois dont je lis tous les romans. Un petit clin d'oeil à tes racines ariégeoises, Martine ! Au nom du lien, donc, de l'amour et de ce fil rouge de la vie qui fait fi des épidémies et des distances et de tout ce qui voudrait le rompre, ici, de l'Ariège à Montréal, en passant par Toulouse. Enfin, en bande-son du montage,   Gilles Vigneault que j'ai eu la chance de voir de près, de très près, à Nantes, dans ces salles de spectacle à dimension humaine

Un conte, une ascension, Anne Aumond, traduit en LSF

Image
Parfois, sur FB, une vraie et belle rencontre artistique mais surtout humaine. Le hasard s'invite et un lien se crée pour le meilleur et le dire. De lien en lien. Comme ici. D'Olivier L'Hôte à Anne Aumond via le blog, cette petite bouteille à la mer lancée sur l'océan des réseaux sociaux, une petite flamme de coeur à coeur, sans autre attente que le partage et ce plaisir des mots, des gestes, du geste et cette si belle langue des signes jointe ici. Quelle excellente idée ! Alors, oui, ce conte a sa place ici, bien sûr, d'autant plus que les grenouilles en quête d'ascension ne sont pas sans m'évoquer quelqu'une très chère aussi à mon coeur, elle se reconnaîtra et quant à l'ascension, elle semble tout aussi évidente mais chut ! Cette histoire-là nous appartient, revenons à celle dite par Anne Aumond ; l'occasion de découvrir ce monde des contes et ce site ci-dessous. Fran Nuda   https://www.mondprod.fr/contes Ttraduit en LSF par Virginie Baudet. &q

La Danse et le sacré, Maurice Béjart et Mako

Image
Une notion qui me tient à coeur, la danse et le sacré. Au-delà du fait religieux mais bien en accord avec le Soi, la racine de l'ego. L' ego, c'est ce petit moi, le propriétaire, le masque, d'actualité, et pas que dû à la covid - alors que le Soi, c'est le fondement de la personnalité, la souveraine dignité métaphysique, la source créatrice, l'infini, quand l'ego est volatilisé. Lorsqu'on fait UN avec la Vie et l'Univers. La danse est un des chemins qui y conduisent, ce fut le mien, entre autres. Voir ma fille emprunter ce chemin de vie, dans les conditions difficiles actuelles de la grande Histoire de l'humanité, en en faisant son métier, sans y avoir véritablement contribué en le lui imposant d'une façon ou d'une autre, me fait lui dire combien l'éthique et la fidélité à soi doivent toujours guider ses pas et son mouvement, notamment dans la vie. Elle m'en donne déjà des preuves et en cela je suis fière d'elle. Lui offrir da

De l'autre côté du miroir, Blues and Blue, R. Char, F. Nuda

Image
 Au nom de toutes les femmes partout sur la terre, à tous ceux dont on abuse d'une façon ou d'une autre, que le bleu devienne ce qu'il est, la couleur de l'autre côté du miroir - un mur bleu cesse d'être un mur - et non plus ce lieu  douloureux d'un droit que certains s'octroient, et parfois même au nom de la Foi. Il n'est sur cette terre rien qui ne puisse justifier cet abus de pouvoir trop souvent exercé d'un être sur un autre, rien qui ne puisse laisser faire encore plus avant une violence gratuite, fortuite et qui se veut caduque. Au nom de l'amour, soyons vigilants et présents quand la nécessité l'impose de façon urgente, et toi, qui subis cet abus, sache que personne n'est au-dessus des lois, encore moins au-dessus de toi. Droit devant et ose être celle ou celui que tu es, prends le large et bon vent car il est en toi un trésor qui attend que tu lui ouvres la porte pour devenir ce  présent  consentant à ce Soi incommensurable dont t

La dissociation, extrait de La folie cachée de Saverio Tomasella

Image
 Vaste  sujet que celui de cette folie cachée puisqu'elle envahit de façon sourde l'ordinaire de la vie, entraînant des situations incroyables et irréelles, folie souvent peu apparente, provoquant alors une confusion et une sidération. Aucune attestation n'étant alors délivrée, elle provoque chez celle ou celui qui la subit, une perte de soi, puisque le lien corporel et psychique est coupé ; un phénomène de défense souvent confondu et mal défini qu'est la dissociation, qui coupe net le corps de ses ressentis pour survivre à un acte hautement traumatisant mais aussi pour survivre à la folie d'un proche. Un même mécanisme pour des causes différentes. Apprendre à déceler puis à se libérer afin de devenir pour soi une personne attentive et chaleureuse pour affronter les épreuves de toute vie, et donc se défaire de ce qui ne nous appartient pas, quitter les oripeaux que d'autres  nous ont mis par dessus, à notre insu dans la mesure où nous nous sommes en quelque sort