Le courage du Soi, avec M.Elmaleh, A.Rimbaud et F.Nuda

Le courage de s'accepter tel qu'on est, le courage de consentir au monde même lorsque celui-ci nous échappe. La route est longue. Et s'aimer soi-même donc et rire de ses faiblesses, de ses maladresses, de ses petitesses. Imparfaits, mais heureux  au fond de soi sans rien attendre. Mais aussi le courage de dire non, ne pas se croire obligés d'être "gentils." Oser se lâcher dans le grand courant de la vie, sans craindre même la mort. Lâcher prise, entrer dans la grande danse de la synchronicité. Ose t'aimer, et quand tu vas mal, oublie-toi, sors de toi et pense aux autres. Chacun appartient au grand Tout, alors rions un peu  par écrans interposés, ou derrière nos masques obligés de ces années 20 et 21, mais ensemble, car l'axe ultime de tout c'est l'amour. Allez, entre dans la danse des rires et des sourires de cette vidéo à partir des photos de Maurice Elmaleh et laisse le vent baigner ta tête nue avec Arthur Rimbaud ! Do it !

Fran Nuda

 


 

Sensation

 

 Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,

 Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :

 Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.

 Je laisserai le vent baigner ma tête nue. 

 Je ne parlerai pas, je ne penserai rien : 

Mais l’amour infini me montera dans l’âme,

 Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,

 Par la Nature, — heureux comme avec une femme. 

 

 Arthur Rimbaud

 

Voir aussi sur ce blog :

Main... tenant, together, video de Fran Nuda

Main... tenue, In Flight, vidéo de Fran Nuda

L'infini vu par François Cheng

La percée de l'Être, Dürkheim

Commentaires

  1. Un bonheur tous ces sourires communicatifs ! Eh oui un sourire change tout, il est bon de le rappeler. Il nous faut apprendre le sourire dans les yeux depuis 1an, alors oui soyons attentif et n'oublions pas de sourire, ça peut illuminer notre vie et celle des autres

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'entrer dans la danse, Nicole, je te reconnais bien là ;)

      Supprimer
  2. Qu'il est bon de voir tous ces sourires. N'oublions pas d'en faire autant, cela peut illuminer notre entourage. Merci Fran, excellent partage.

    RépondreSupprimer
  3. Waouh !!! J'ai adoré ton texte de présentation, ton introduction, ton préambule à cette vidéo. Je l'ai relu, non pas parce que je ne le comprenais pas, mais pour bien m'en imprégner. S'accepter n'est pas chose facile. Sur cet air jazzy s'il en est, une galerie de portraits tous plus solaires les uns que les autres. Que c'est beau un sourire !!! Merci Fran, tu fais ma journée c'est certain, comme très très souvent. Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait, ici, comme d'ailleurs le plus souvent, je ne fais qu'apporter un éclairage différent, que proposer un autre angle de vue pour donner encore plus de lumière à ce qui a été saisi par un autre, lui-même ayant saisi ce que chacun a à offrir aux autres, une chaîne humaine dont je suis sans doute le maillon le plus faible car tout est déjà là en fait. Voilà pourquoi le premier don est pour moi quand on m'autorise à en disposer.😘😊

      Supprimer
  4. Rho lala j'adore, j'adore ! J'aime beaucoup beaucoup ta petite introduction, la vidéo est vraiment sympa et Sensation de Rimbaud clôture l'article en beauté ���� De la profondeur dans la légèreté
    Mako

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh moi j'adore particulièrement ta dernière phrase😘

      Supprimer
  5. Excellente ta vidéo, waouh que ça fait du bien de voir tous ces sourires...Depuis des mois,nous devons décrypter la joie de se retrouver au delà de nos masques, une bien triste époque..je pense souvent à tous ces jeunes enfants en milieu scolaire, les difficultés qu'ils doivent rencontrer , leur rapport avec l'adulte , quand on sait que les expressions du visage sont très importantes pour créer une relation de confiance.Quand j'en parle avec mes petits-enfants, ils sont sereins et dans l'acceptation , alors je reste positive....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui les enfants s'ils ont autour d'eux affection et écoute ils ont alors ce dont ils ont besoin psychiquement. Ce sont les adolescents qui, eux, sont en pleine construction identitaire et sociale, qui sont le plus pénalisés, je pense.

      Supprimer

Publier un commentaire

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :
1) Écrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquer sur Publier enfin.

Voilà : c&#39 est fait.
MERCI !

Posts les plus consultés de ce blog

La lune et la nuit, Jacques Prévert et montage video

SYL Peintre, rétrospective 2019, et Issa

Les aquarelles de Martine Durand